La pépite cachée dans « United States of Abstraction »


Alors que Paris se relève péniblement de la Seconde Guerre mondiale, des Américains décident de venir s’installer en France. Cette bulle composée de Sam Francis, Shirley Jaffe ou encore Joan Mitchell s’inspire de la culture européenne et profite de sa liberté de création – alors que New York s’apprête à devenir la nouvelle capitale culturelle. « Certains ont beau avoir été exposés et reconnus en France entre 1946 et 1964, ils sont complètement sortis des radars depuis ! C’est le cas d’Alfred Russel, Beauford Delaney, Ralph Coburn et Thomas Erma par exemple », souligne Sophie Lévy, directrice du musée. C’est donc l’occasion de redécouvrir ces merveilles de l’abstraction !

La pépite à voir absolument

Des boules aqueuses, globulaires, aux multiples nuances de bleu, habitant la périphérie du tableau : les Blue Balls de Sam Francis ne sont pas sans rappeler les Nymphéas de Monet (1914–1926) et les teintes de la Méditerranée, que le Californien admirait !

Cette série de 1960 est emblématique de la peinture dite cellulaire : ses globes sont variés, dispersés, pas totalement plats, comportant des touches visibles de pinceaux. Après ses abstractions étincelantes au début des années 50, puis son blanc envahissant à partir de 1955, Sam Francis rééquilibre ici ses tableaux… Et nous laisse bouche bée.

Vue de l’exposition « United States of Abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964 »

i

© Musée d’arts de Nantes / Photo Cécile Clos

Vue de l’exposition « United States of Abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964 »

i

© Musée d’arts de Nantes / Photo Cécile Clos

Vue de l’exposition « United States of Abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964 »

i

© Musée d’arts de Nantes / Photo Cécile Clos

Arrow

United States of Abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964

Du 19 mai 2021 au 18 juillet 2021

museedartsdenantes.nantesmetropole.fr

Arrow

Retrouvez dès demain une nouvelle pépite d’expo à découvrir sur BeauxArts.com



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 18 = 22