La mythique Pagode ouvre ses portes exceptionnellement



Qui n’a jamais rêvé d’entrer dans cet insolite palais rouge brique dressé en plein Paris ? Pour sa 5e édition, le Printemps Asiatique investit un lieu des plus mystérieux : la Pagode ! Demeure du célèbre marchand d’art chinois Ching Tsai Loo, ce bâtiment surprenant du 8e arrondissement, édifié dans le quartier cossu de la Plaine Monceau, ouvre ainsi exceptionnellement ses portes au public. D’abord hôtel particulier de style Napoléon III, le bâtiment est transformé par l’architecte Fernand Bloch en une pagode aux lignes asiatiques, après son acquisition en 1922 par Ching Tsai Loo. Si sa façade extérieure écarlate et ses avant-toits courbés dignes d’un temple bouddhiste attisent la curiosité, son intérieur est encore plus exubérant avec ses plafonds à caissons ornés de dragons, ses frises inspirées de reliefs de l’époque Han ou encore, au premier étage, sa salle des laques aussi appelée « salle des mille oiseaux ».

Un écrin de choix, donc, pour Le Printemps Asiatique qui fédère cette année 53 participants, du 8 au 16 juin. Galeristes, antiquaires, marchands d’arts, musées… Tous ont pour objectif de rendre compte de la richesse des arts asiatiques à Paris. Première aussi, le Printemps Asiatique propose une série de conférences portant sur l’archéologie et l’art d’extrême-orient. Le programme aux petits oignons, complété par des visites guidées de musées et de quartiers de Paris.

Arrow

5e édition du Printemps Asiatique

Du 8 au 12 juin

Arrow

La Pagode – Maison de Loo



Source link