La journée internationale des personnes handicapées sur fond de Covid-19


La Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année dans le monde entier. Elle vise à promouvoir les droits des personnes handicapées et leurs aidants ainsi qu’à sensibiliser le public sur leur situation en matière de vie politique, sociétale, économique et culturelle. Il s’agit surtout de promouvoir une société inclusive où le handicap fait partie intégrante des valeurs de vie commune. En faisant avancer les enjeux liés au handicap, c’est la société toute entière qui progresse.

En France, le handicap est une préoccupation quotidienne. Depuis 2017, le handicap est l’une des grandes priorités du quinquennat avec une feuille de route tracée jusqu’en 2022. Dans ce cadre, la crise sanitaire agit comme un révélateur et devient un levier pour accélérer la mise en oeuvre des mesures nécessaires.

les outils pour Surmonter la crise sanitaire

La crise sanitaire met en relief les priorités à renforcer : l’accès aux soins, l’adaptation de l’environnement de la vie des personnes, la mise en accessibilité de l’information publique, la nécessité de soutenir les aidants.

Les pouvoirs publics ont adapté les mesures pour faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs aidants : en période de confinement ou de couvre-feu, les motifs de déplacement dérogatoire sont assouplis, une dérogation au port du masque est en place.

  • Pour s’informer facilement, une foire aux questions (FAQ) est réactualisée quotidiennement.
  • Le 0 800 360 360, un numéro unique national, a été mis place pour les situations sociales ou sanitaires d’urgence. Des équipes de proximité formées apportent par téléphone des solutions immédiates s’agissant de logement, de suivi sanitaire, d’aides administratives, etc. Objectif : agir pour que toute personne en situation de précarité trouve une solution adaptée à sa situation.

Où en est la société inclusive ?

Depuis 2017, des étapes importantes ont été franchies pour permettre à toute personne en situation de handicap de bénéficier de ses droits au cours de sa vie.

  • Les formalités administratives : les personnes n’ont plus à justifier de leur handicap à échéance régulière. Les délais d’accès aux droits auprès des maisons départementales des personnes handicapées dans les territoires sont accélérés.
  • L’école inclusive : à la rentrée 2020, plus de 385 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans les écoles et établissements publics et privés. Parmi eux, quelque  2 750 enfants de 0 à 6 ans sont accompagnés, gratuitement, dans un parcours de soins et d’interventions précoces, pour limiter les sur-handicaps. Dans l’enseignement supérieur, tout est fait pour permettre la possibilité d’aller au bout des parcours souhaités.

Dans la phase du confinement, la plateforme ” CAP École inclusive” de l’Éducation nationale était ouverte pour garantir la continuité pédagogique. Elle permet aux parents, enseignants, professionnels du secteur médico-social d’accéder à toutes les ressources pédagogiques à destination des élèves en situation de handicap.
 

  • L’emploi : le plan France Relance intègre plusieurs dispositions pour valoriser à la fois le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Par exemple, l’octroi jusqu’à 4 000 € aux entreprises et aux associations qui embauchent un salarié handicapé, sans limite d’âge, en CDI ou CDD d’au moins trois mois.
  • L’habitat inclusif : L’Etat est mobilisé pour répondre au dilemme vécu par les personnes lorsque la vie collective en établissement n’est ni souhaitée, ni nécessaire, ou lorsque la vie à domicile n’est plus possible. L’objectif est de développer des habitats alternatifs qui respectent le choix de vie des personnes tout en leur garantissant un accompagnement de qualité.
  • La vie citoyenne : pour que les personnes en situation de handicap puissent vivre pleinement leur citoyenneté, l’environnement doit être accessible dans tous les domaines, en renforçant notamment l’accès à la vie démocratique, aux établissements recevant du public ou aux transports en commun. Après l’obligation d’un ascenseur à partir du 3e étage, les premiers logements avec obligation de salles de bain adaptables seront construits dès 2021.
  • Le congé aidants : un congé proche aidant indemnisé est entré en vigueur depuis le 1er octobre 2020 pour soutenir les quelque 8 à 11 millions de Français qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Cette indemnisation de trois mois, permet de concilier vie personnelle et vie professionnelle.

Parmi les perspectives à venir : l’augmentation de l’offre de formation pour aidants par des professionnels et/ou des pairs, en présentiel ou à distance. 450 000 aidants en plus seront formés d’ici à 2022.

Tout le monde peut participer à la construction de la société inclusive. Il appartient aussi à la société toute entière de s’emparer d’une question qui la concerne au premier chef, puisqu’elle touche à l’égalité et à l’humanité.

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


39 + = 43