La France championne européenne en santé d’ici à 2030


La technologie en santé se développe rapidement avec les thérapies géniques, les biothérapies ou les ARN. Le Gouvernement souhaite accompagner cette évolution pour faire de la France un champion européen dans l’innovation en santé d’ici à 2030.

C’est pourquoi, la Stratégie innovation santé 2030 irrigue tous les acteurs de l’écosystème et prévoit :

  • de réinvestir massivement l’industrie en santé avec 7 milliards d’euros d’investissements prévus dans les cinq prochaines années ;
  • de soutenir l’excellence en attirant les talents qui sinon quitteraient la France et en soutenant les industriels qui souhaitent investir en France ;
  • de fluidifier et de simplifier notre système, notamment en réduisant les délais ;
  • de promouvoir le dialogue, de décloisonner afin que tous les acteurs travaillent ensemble : hôpitaux, organismes de recherche, université et acteurs privés.

7 Mds € pour l’innovation au service de la santé

À  l’occasion du CSIS 2021, 7 milliards d’euros d’investissements pour la filière de l’innovation en santé ont été annoncés. Cet important effort budgétaire se répartit ainsi :

  • 1,5 Md € pour la recherche hospitalo-universitaire (IHU et RHU) ;
  • 2 Mds € d’investissement en santé pour les entreprises en santé via Bpifrance ;
  • 1,5 Md € pour la relocalisation de projets industriels ;
  • 2 Mds € pour accélérer l’investissement dans les filières d’avenir, comme la biothérapie et la santé numérique.

Des actions concrètes en soutien

Ces investissements doivent être complétés par des actions concrètes :

  • un soutien à la politique de foyers où les hôpitaux, les universités et le secteur privé sont présents au même endroit ; par exemple, autour du projet contre le cancer de l’institut Gustave Roussy avec Paris Saclay ;
  • une réforme organisationnelle pour favoriser le travail entre les différentes parties prenantes ;
  • un effort important sur l’accès au marché et la fluidification des essais cliniques avec la multiplication des « réhabilitations rapides » et le doublement des essais cliniques en trois ans.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 84 = 85