Jiwee ou le street art classe de Caravan Palace



Si les murs ont des oreilles, grâce à Bechir « Jiwee » Jouini, auteur et réalisateur du dernier clip du groupe Caravan Palace, ils ont maintenant un corps. Voire même un esprit. Imaginez : un monde parallèle où des personnages de street art prendraient vie. C’est la rencontre du 3e type que fait le héros de cette vidéo, une sorte de Marty McFly façon Retour vers le futur. Enfumé par une bombe de peinture, il passe de l’autre côté du mur. Là, tous les styles y passent : dans un jeu de va-et-vient, entre de la prise de vue réelle et des dessins – animés par Martin Richard – on trouve de la bombe, du pochoir, des affiches peintes, du sticker jusqu’aux bubble letters. Grâce au body painting, des personnages très freaks – membres de Caravan Palace – sortent des murs.

Jiwee, graphiste, motion designer et lui-même street-artist explique : « Ce clip est à la croisée de toutes mes passions, le street art, l’animation, la musique, les effets visuels et raconter des histoires. À travers ce projet, je voulais rendre hommage aux artistes qui ont donné ses lettres de noblesse à la peinture murale, tels que Basquiat, Keith Haring ou encore Banksy. Mais également aux enfants de New York, les graffeurs qui ont inventé cette esthétique unique. » Les clins d’œil sont en effet nombreux : ici un trentenaire aux faux airs de JR ou de Charles, là un contrebassiste dont la silhouette mixe Keith Haring et André… Cette petite bombe visuelle est extraite de Chronologic, quatrième album de Caravan Palace.

Arrow

Caravan Palace, « Supersonics (Out Come The Freaks Edit) »

Extrait de l’album « Chronologic », 2019

Clip de Bechir Jiwee, (animation : Martin Richard & Meton Jofilly)



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


89 + = 92