Investissements – Claas met le paquet pour faire de la France sa vitrine de la machine agricole


Les inaugurations du technopôle d’Ymeray et des travaux de modernisation de l’usine de tracteurs du Mans se sont faite en grandes pompes, la dirigeante du groupe, Cathrina Claas-Mulhäuser, a fait le déplacement pour souligner le travail accompli par ses équipes. Malgré la pandémie de Covid-19, les délais ont été tenus. Entre locaux administratifs, showroom, stockage de pièces, piste d’essais, centre de formation, usine du futur pour faire monter la production en puissance… Claas met le paquet !

Claas inaugure son Technoparc installé à Ymeray en Eure-et-Loir ainsi que la modernisation de son usine de tracteurs située au Mans. Et pour l’occasion, Cathrina Claas-Mulhäuser, désormais à la tête du groupe éponyme, a fait le déplacement depuis l’Allemagne. 

Hier, jeudi 20 mai, les dirigeants de la filiale française ont levé officiellement le rideau sur leur nouveau lieu de travail. Les équipes administratives, marketing et communication et finances sont dorénavant basées aux abords de l’autoroute A11. À quelques encablures de l’échangeur qui les conduit directement à l’usine de tracteurs du Mans.

16 ha situé au bord de l’autoroute du Mans

Installé sur un site de 16 ha, le technopôle Claas est l’un des plus importants investissements du constructeur depuis qu’il a posé le pied en France il y a 65 ans. Les 20 000 m² de surface couverte sont destinés à recevoir les 200 collaborateurs et près de 2 500 stagiaires (techniciens et commerciaux) à la Claas Academy. L’endroit promet un cadre chaleureux et agréable, au milieu de la plaine céréalière beauceronne. 

Le show-room vitré symbolise l’esprit d’ouverture de la marque. Autre objectif de la vitrine du machinisme agricole : éveiller des vocations chez les jeunes et attirer de nouveaux talents. Sans oublier la piste d’essai des machines, qui devrait être opérationnelle d’ici la fin d’année selon le constructeur. Une centaine de machines seront stockées sur parc et réservées à la démonstration.

54 000 références de pièces détachées en stock à Ymeray

À souligner aussi les ateliers destinés à la formation des partenaires du réseau de distribution. Des machines serviront pour la mise en situation des techniciens d’atelier en vue de maîtriser les travaux de réparations des engins. Et bien sûr pour les ravitailler en pièces de rechange, 10 000 m² couverts sont réservés au stockage de près de 54 000 références de pièces détachées. De quoi limiter le temps d’intervention sur les machines et ainsi renforcer la satisfaction des agriculteurs. 

De la 3D pour concevoir les tracteurs de demain

À l’usine du Mans ce 21 mai, Cathrina Claas-Mulhäuser a inauguré les travaux de modernisation de son usine de tracteurs. Plus de 40 millions d’euros ont été investis en 3 ans pour adapter son outil de production. Les chaînes d’assemblage et le numérique sont au cœur du projet.

En modernisant son usine, la marque allemande s’ouvre des horizons en termes de fabrication de tracteurs, de plus en plus complexes et personnalisés. La logistique interne a donc été repensée, la réalité virtuelle débarque pour passer en revue les étapes de la fabrication et aider à la conception des nouveaux modèles. À partir d’animations 3D et de lunettes de réalité virtuelle, les scénarios possibles sont simulés pour montrer les étapes d’assemblage, de la chaîne cinématique au tracteur fini. La méthode permet par exemple d’ajuster la structure si nécessaire, à un stade précoce.

10 000 tracteurs produits par an, objectif 13 000

Des véhicules à guidage automatique devraient faciliter l’automatisation de la production. 40 porteurs autonomes transportent les tracteurs sans conducteur et de façon automatique, du premier au dernier poste d’assemblage. Leur capacité de déplacement est de 20 t, ce qui signifie qu’ils sont capables de gérer tous les modèles, actuels et futurs. À l’avenir, la cadence de fabrication devrait atteindre 75 unités jour, soit près de 13 000 engins chaque année. Le rythme actuel étant de 10 000.

Dans la nouvelle infrastructure logistique, les employés disposent de plus d’espace ce qui améliore l’ergonomie des postes. Les pièces nécessaires sont acheminées au fur et à mesure des besoins de la chaîne. Des écouteurs permettent aux employés de communiquer plus facilement. Enfin, en termes d’éclairage, la technologie Led crée une ambiance plus agréable et surtout plus proche de l’illumination naturelle.

Claas emploie 2 500 personnes en France

L’usine du Mans fabrique cinq séries de tracteurs, de 75 à 460 ch. En complément du centre de développement basé à Vélizy en région parisienne, et du centre d’essais et de validation de Trangé, Claas embauche environ 1 000 personnes. Sans oublier la joint venture avec le groupe Agco, le Gima, installé à Beauvais, qui gère la fabrication des transmissions et l’usine de presse basée à Woippy près de Metz. Au total, le constructeur emploie près de 2 500 personnes en France. 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 40 = 44