Impatience et exaspération à la frontière Colombie-Venezuela toujours fermée


À quand la réouverture effective? De strictes restrictions étaient toujours imposées mardi 5 octobre au principal point frontalier entre la Colombie et le Venezuela, forçant les candidats au passage à continuer d’emprunter les habituels et pénibles chemins de contrebande. Jugeant bon de «tourner la page», le Venezuela avait pourtant annoncé la veille la «réouverture commerciale» de ses frontières terrestres avec la Colombie, plus de deux ans après leur fermeture en 2019 en pleine crise politique et diplomatique entre les deux pays.

Le jour même, les conteneurs qui bloquaient depuis deux ans le pont Simon Bolivar, principal point frontalier, entre la ville vénézuélienne de San Antonio del Tachira et celle de Cucuta en Colombie ont été retirés, suscitant immédiatement l’espoir d’une reprise rapide des échanges et des flux de véhicules sur ce pont emblématique. Mais vingt-quatre heures plus tard, rien n’a bougé, ou presque, a constaté l’AFP. Comme à l’accoutumée, seuls quelques centaines de piétons ont été autorisés à franchir le pont de ciment blanc. Pour la plupart, des citoyens vénézuéliens justifiant d’un rendez-vous médical du côté colombien, des écoliers, et des binationaux aussi. Beaucoup se sont heurtés au mur habituel des restrictions et tracasseries en tout genre, en particulier du côté vénézuélien.

«Du côté vénézuélien, l’ouverture (de la frontière) n’a pas eu lieu», a constaté le directeur de Migration Colombie, Juan Francisco Espinosa, lors d’une visite sur place. La Colombie n’entend sans doute pas par ailleurs se voir dicter l’agenda de cette réouverture par Caracas. «Nous, Colombiens, n’allons pas être les idiots utiles des prétentions électorales» du gouvernement vénézuélien, «car nous savons aussi que ces gestes ont une intention politique», a ainsi commenté mardi le président colombien Iván Duque. La frontière est presque totalement fermée depuis 2015 en raison de la tension entre les deux voisins, rivaux idéologiquement, aux 2.200 kilomètres de frontières communes et poreuses.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


47 + = 54