Ils ont refusé un carton… pour un bide ! – Actus Ciné


De Will Smith à Kevin Costner en passant par Emily Blunt et Sean Connery, focus sur 7 stars hollywoodiennes qui ont connu une bien mauvaise expérience : refuser un rôle qui s’avérera par la suite un grand succès pour lui préférer… un bide !

United International Pictures (UIP)

KEVIN COSTNER

Kevin Costner aurait pu incarner le personnage d‘Andy Dufresne dans le film culte Les Evadés, un rôle finalement tenu à l’écran par Tim Robbins. Mais l’acteur américain préféra s’embarquer sur les eaux très mouvementées de Waterworld. Résultat : un tournage cauchemardesque pour cette production au budget démesuré de 175 millions de dollars, des recettes bien en deçà des chiffres escomptés (264 millions de billets verts totalisés dans le monde), sans compter un accueil de la presse plus que glacial.

SEAN CONNERY

Sean Connery refusa le rôle de Gandalf, le célèbre personnage du Seigneur des Anneaux. Déclarant n’avoir pas compris le scénario, le célèbre James Bond ne souhaitait par ailleurs pas s’engager dans une saga au tournage particulièrement long. C’est finalement Ian McKellen qui incarnera le célèbre magicien sur grand écran.

Sean Connery s’engagea à la place dans La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, qui le voit jouer Allan Quatermain et dont le tournage fut pour le moins chaotique, avec notament des relations très tendues entre l’acteur et le réalisateur Stephen Norrington. Dans une interview accordée au Times en 2011, Sean Connery déclare au sujet de ce qui fut son tout dernier long métrage : “C’était un cauchemar ! L’expérience m’a beaucoup marqué. Elle m’a fait réfléchir au showbiz. J’en ai eu marre de parler avec des crétins.”

Le film La Ligue des Gentlemen Extraordinaires ne rapporta que 66 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis.

 

CHRISTINA APPLEGATE

Elle aurait pu tenir la vedette de La Revanche d’une blonde, joli succès porté par Reese Witherspoon. Mais Christina Applegate refusa la proposition, préférant s’engager sur la comédie Les Visiteurs en Amérique aux côtés de Christian Clavier et Jean Reno. Le constat est brutal et sans appel : quand le premier film rapporte 141,7 millions de dollars de recettes dans le monde, le second n’en récolte dans sa besace que… 16,1 millions !

WILL SMITH

Après avoir tenu la vedette de Men In Black, l’acteur américain Will Smith a la possibilité de poursuivre illico dans la SF avec Matrix. Mais il refuse le rôle de Neo (finalement dévolu à Keanu Reeves), trouvant le scénario du film des Wachowski trop complexe. A la place, il choisit de tenir la vedette de Wild Wild West aux côtés de Kevin Kline. C’est un pari pour le moins manqué : le film, éreinté par la critique, lauréat de cinq Razzie Awards, est un échec au box-office avec seulement 220 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de 170 millions.

“Je voulais gagner et devenir la plus grande star de cinéma, et ce qui s’est passé à cette époque, à l’époque de Wild Wild West, a surtout été un frein. Je me suis retrouvé à faire la promotion de quelque chose parce que je voulais gagner, plutôt que faire la promotion d’une chose en laquelle je croyais”, expliquait Will Smith en 2016 au micro de The Hollywood Reporter. Et d’ajouter : “L’époque des écrans de fumée et autres gimmicks marketing, c’est terminé. Les gens savent désormais très rapidement et à une large échelle si le produit tient ses promesses. […] Je dois être en phase avec les attentes des fans, et ne pas les piéger pour qu’ils aillent voir [quelque chose comme] Wild Wild West.”

EMILY BLUNT

Emily Blunt aurait pu jouer le rôle de Black Widow dans le long métrage Iron Man 2, mais elle dut refuser en raison d’un emploi du temps incompatible, s’illustrant finalement au générique des Voyages de Gulliver aux côtés de Jack Black et Jason Segel. Le comparatif des recettes au box-office US est violent : 312 millions de dollars de recettes dans le monde pour la production super-héroïque Marvel contre 42 pour l’aventure lilliputienne. Dur pour Emily Blunt, d’autant que Black Widow sera ensuite au générique des longs métrages Avengers.

MICHAEL MADSEN

Le rôle de Vincent Vega dans Pulp Piction devait initialement être joué par Michael Madsen, qui incarnait déjà son frère Vic dans Reservoir Dogs. Mais il refusa la propostion de Quentin Tarantino, car déjà engagé sur le western Wyatt Earp. Aucun regret pour l’acteur, qui évoque, dans des propos relayés par Entertainment Weekly, le choix de John Travolta dans le rôle : “Il faisait des films avec des bébés qui parlent ! Et soudain, il est Vincent Vega ! Il avait cette perruque. Personne n’avait vu Travolta avec un pu*** de flingue. C’est en grande partie pour ça que le film a marché.”

EMILY BROWNING

Emily Browning était le premier choix de la romancière Stephenie Meyer pour le rôle de Bella Swan dans la saga Twilight. Mais l’actrice australienne préféra ne pas auditionner, hésitant à l’époque à s’investir pleinement dans le métier d’actrice. Elle jouera finalement dans le Sucker Punch de Zack Snyder, gros flop au box-office (36,3 millions de billets verts outre-Atlantique), bien loin des chiffres XXL de la saga vampirique emmenée par Kristen Stewart et Robert Pattinson.

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 75 = 78