Grâce à un partenariat avec Tencent, Ubisoft compte renforcer son indépendance



Ubisoft ne va pas être racheté par Tencent, mais les entreprises française et chinoise ont trouvé un moyen de s’entendre au mieux, et de manière inattendue. Pour comprendre, il faut déjà savoir que techniquement parlant, Ubisoft appartient déjà à quelqu’un : la Guillemot Brothers Limited, donc la holding familiale des frères Guillemot. Et c’est de ce coté que Tencent à miser pour mettre en place un partenariat de luxe où tout le monde semble s’y retrouver.

Dans les faits, Tencent investit officiellement 300 millions d’euros dans la Guillemot Brothers Limited (dont 100 millions d’augmentation du capital), lui octroyant 49,99 % du capital et 5 % des droits de vote. Encore une fois, on ne parle pas directement d’Ubisoft ici.

Où cela nous mène ? C’est assez simple en fait.

Du coté de la Guillemot Brothers Limited :

– Obtenir un prêt spécial de la part de Tencent pour augmenter les parts de la famille Guillemot dans Ubisoft, et ainsi renforcer sa position pour éviter une nouvelle tentative d’OPA après l’affaire Bolloré.

– Bénéficier de ressources supplémentaires tout en gardant une totale indépendance : Tencent ne compte pas siéger au conseil d’administration ni bénéficier d’un droit de veto.

Du coté de Tencent :

– Pouvoir racheter des parts d’Ubisoft pour passer de 4,5 % à 9,99 % (pas plus pendant 8 ans).

– Utiliser les licences Ubisoft pour sortir des spin-off mobile.

– Localiser les jeux Ubisoft PC en Chine.

Et pas d’entourloupe en vue de la part d’un autre gros actionnaire d’Ubisoft qui compterait dealer en douce avec Tencent pour une alliance stratégique : l’accord indique que Tencent n’a pas le droit de revendre ses actions avant au moins 5 ans, et si cela devait arriver, les frères Guillemot auraient la priorité sur le rachat.



Source link