Gérardmer 2021 : Archive, c’est quoi ce film dans la lignée de Black Mirror ? – Actus Ciné


Le film de science-fiction Archive de Gavin Rothery est projeté hors-compétition lors du Festival du Film Fantastique de Gérardmer. Zoom sur ce film d’anticipation porté par Theo James et Stacy Martin.

De quoi ça parle ?

George Almore est un roboticien sur le point de faire une découverte capitale. Dans un laboratoire secret, il élabore un robot humanoïde dont le dernier prototype, J3, est presque terminé. Chaque modèle est une réplique de plus en plus avancée de sa femme Jules, décédée lors d’un brutal accident de la route. Porté par son amour pour elle toujours vivace, George a volontairement omis de divulguer le véritable but de ses recherches : créer un clone parfait de son épouse…

Archive – Hors-Compétition – Réalisé par Gavin Rothery – Avec Theo James et Stacy Martin.

Dans la lignée de Black Mirror

Pour son premier long-métrage, le réalisateur Gavin Rothery plonge Theo James et Stacy Martin en pleine science-fiction. Ce spécialiste des effets visuels – il a notamment travaillé sur Moon – La face cachée de Duncan Jones avec Sam Rockwell – nous offre un film dans la lignée de Black Mirror. Dans un futur – pas si lointain – l’esprit des défunts est stocké dans une archive afin que les proches puissent communiquer avec l’être cher et prendre le temps de lui dire adieu. Dans Archive, Theo James incarne un scientifique qui va tenter de créer un robot humanoïde afin d’y placer l’esprit de sa défunte épouse. Une épouse interprétée par la Française Stacy Martin grimée, pour l’occasion, en robot.

Stacy Martin

Archive est un film d’anticipation qui vous mène petit à petit vers une résolution que vous auriez difficilement imaginée. Facilement compréhensible (ce qui n’est pas le cas de tous les films de SF, avouons-le!), le long-métrage mélange habilement les codes du huis-clos, du thriller et de la science-fiction. Comme de nombreux films mettant en scène des relations entre des robots et des humains, la question de l’humanité des machines vient rapidement se poser. D’autant plus qu’ici l’esprit en question est une réplique de l’âme d’un être aimé. Les décors – les montagnes enneigées du Japon – sont sublimes et participent à l’ambiance du film. On regrette de ne pas avoir pu le voir dans les montagnes enneigées des Vosges…

Réserver votre séance en ligne pour voir le film.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


34 + = 35