Fallout : le jeu vidéo post-apocalyptique adapté par les créateurs de Westworld – News Séries


L’éditeur Bethesda annonce que Fallout, sa cultissime licence de jeu post-apocalyptique née à la fin des années 1990, va faire prochainement l’objet d’une adaptation en série diffusée sur Amazon Prime, avec l’équipe de Westworld aux commandes.

Bethesda / Zenimax

Après le succès de la série The Witcher diffusée sur Netflix, qui était certes une adaptation des livres d’Andrzej Sapkowski mais largement connus grâce à l’extraordinaire saga vidéoludique développée par le studio CD Projekt Red, puis l’annonce toute récente d’une série animée de dix épisodes à venir en 2022 sur Netflix, Cyberpunk Edgerunners, qui sera dérivée du jeu Cyberpunk 2077, les jeux vidéo ont la cote en série.

La dernière annonce devrait logiquement réjouir les fans : l’éditeur Bethesda vient en effet d’annoncer la venue prochaine sur Amazon Prime d’une série basée sur sa cultissime licence vidéoludique post-apocalyptique Fallout, née au milieu des années 1990. Cette série sera produite par Kilter Films, et surtout réalisée par l’équipe aux commandes de la formidable série Westworld, le tandem Jonathan Nolan et Lisa Joy ! La série est d’ailleurs déjà en cours de pré-production.

“Fallout est l’une des plus grandes séries de jeux de tous les temps. Chaque chapitre de cette histoire incroyablement imaginative nous a coûté d’innombrables heures que nous aurions pu passer avec la famille et les amis. Nous sommes donc extrêmement heureux de nous associer à Amazon Studios, à Todd Howard et au reste des créateurs brillants de Bethesda pour donner vie à cet univers massif, subversif et obscurément drôle” précise le communiqué de presse accompagnant cette annonce. De son côté, Todd Howard, qui est le producteur exécutif chez Bethesda Games Studios, y va aussi de son petit commentaire : “Au cours de la dernière décennie, nous avons examiné de nombreuses façons de faire apparaître Fallout à l’écran. Mais il était clair dès le moment où j’ai parlé pour la première fois avec Jonah et Lisa, il y a quelques années, que c’était eux et l’équipe de Kilter qui feront bien les choses. Nous sommes d’énormes fans de leur travail et nous ne pourrions pas être plus excités de travailler avec eux et avec Amazon Studios”.

Séquence flashback

En 2009, la société Bethesda Softworks déposait auprès de l’US Patent and Trademark Office (l’organisme chargé de gérer les droits et autres copyrights) le nom de “Fallout”, pour un “service de divertissement sous la forme d’un programme télévisé”, ainsi que pour un ou des “film(s) se déroulant dans un univers post-apocalyptique”.

Silence radio depuis, jusqu’en 2016, où Todd Howard, le producteur exécutif de Fallout 4, -un des cartons vidéoludiques absolus de l’année 2015- s’était exprimé sur le sujet, avouant avoir rencontré à plusieures reprises les Majors. “Nous avons eu plusieurs réunions à ce sujet durant des années et il n’y a jamais vraiment eu de véritable déclenchement même si je me disais que ça pourrait être aussi bon que le jeu. Une adaptation pourrait toutefois se faire, je n’exclus pas cette possibilité”. Ce sera donc in fine par la case série et non cinéma que la licence déboulera sur nos (plus si petits) écrans.

La guerre… La guerre ne change jamais

“La guerre. La guerre ne change jamais…” Une cultissime Tagline pour une licence qui ne l’est pas moins : Fallout. On pourrait dire que cette formidable saga post-apocalyptique est au jeu vidéo ce que la saga post-apo Mad Max est au cinéma : incontournable. La série des jeux Fallout n’ayant d’ailleurs jamais manqué de rendre hommage à son pendant cinématographique, même si son univers est avant tout ancré dans le rétro-futurisme des années 50. C’est ce qui fait tout le charme de cette cultissime licence, vendue à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires. Chaque annonce d’un nouvel opus est, à ce titre, un petit événement.

Prenant donc place dans un monde dévasté suite à une guerre nucléaire, les jeux ont eu par exemple pour toile de fond les villes de Boston, Washington, Las Vegas, l’Etat de Virginie… Peuplé d’une énorme galerie de personnages parfois attachants, sans scrupules, vicieux, entre réfugiés sortant de leurs abris anti-atomiques où ils ont grandis, bandes de raiders (pillars), créatures mutantes, milices fascistes et autres confréries armées jusqu’aux dents, l’univers de la licence Fallout est d’une incroyable richesse. Et, jeu de rôle oblige, la durée de vie de chaque jeu se mesure logiquement en plusieurs dizaines d’heures.

Non seulement le format d’une série permet de développer les personnages, l’ambiance, mais offre aussi l’opportunité de séquences d’actions démentes, du niveau de celle de Mad Max : Fury Road, avec un traitement visuel ad hoc, forcément traité à grands renforts de CGI. Mettre sur pied une telle série possédant un tel background est coûteux. Si le résultat est à la hauteur, on tiendra peut-être la LA série Survival ultime, enterrant en deux coups de pelle The Walking Dead.

Ci-dessous, la bande-annonce de lancement de Fallout 4, pour vous donner un petit aperçu de l’univers de la licence…

Si vous êtes familier / familière avec la licence, que pensez-vous de cette annonce ? Aimeriez-vous une série se déroulant dans l’univers de celui de Fallout : New Vegas ? Une ville de Washington dévastée comme dans Fallout 3 ? Celui de Boston dans Fallout 4 ?



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 21 = 30