Eurovision (Netflix) : Will Ferrell est vraiment fan du concours… et y a même assisté – Actus Ciné


Dans “Eurovision”, visible sur Netflix, Will Ferrell incarne un chanteur islandais qui participe au célèbre concours musical. Et c’est sans doute un rêve que réalise l’acteur, fan d’un événement qu’il a suivi en coulisses en 2018.

Netflix

Après avoir égratigné l’Amérique dans les comédies mises en scène par Adam McKay (Présentateur vedette, Frangins malgré euxRicky Bobby et Very Bad Cops), Will Ferrell a-t-il réalisé un rêve grâce à Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga ? Dans le film signé David Dobkin (Serial noceurs) et visible sur Netflix depuis le 26 juin, il incarne un musicien en herbe islandais qui, avec sa partenaire, devient le représentant de son pays au célèbre concours musical qui a lieu chaque année en Europe (sauf en 2020, coronavirus oblige)… dont l’acteur est fan depuis plus de deux décennies.

C’est ce que le principal intéressé a révélé à l’envoyé spécial de 20 Minutes qui l’avait croisé dans les coulisses de la finale de l’Eurovision 2018, lorsque celle-ci s’était déroulée au Portugal : “Ma femme est suédoise et la première fois que je suis allé en Suède, c’était pour rendre visite à l’un de ses cousins, en mai”, explique le comédien. “Un soir, il nous dit : ‘Regardons l’Eurovision !’ Je n’avais aucune idée de ce que c’était. Cette année-là [en 1999], la compétition avait lieu à Jérusalem. Et il se trouve que ce soir-là, c’est Charlotte Nilsson qui a gagné pour la Suède. Depuis, je continue à suivre ce concours de musique que je trouve vraiment intéressant. C’est souvent excentrique et original.”

Netflix
Rachel McAdams et Will Ferrell en route vers le succès ?

Après une première visite en tant que simple spectateur, lorsque la finale a eu lieu à Copenhague en 2014 et vu la victoire de l’Autriche et de Conchita Wurst, Will Ferrell a participé à l’édition 2018 depuis les coulisses, pour mieux observer le fonctionnement de la compétition. Et sans aucun doute prendre des notes pour le film Eurovision, qu’il a co-écrit avec Andrew Steele, l’un des auteurs du Saturday Night Live dont l’acteur a été l’une des grandes figures. Car le projet a officiellement été annoncé le 19 juin 2018, soit un mois après son passage dans les coulisses du concours, remporté cette année-là par Israël et la chanteuse Netta Barzilai.

Et l’amour de Will Ferrell pour l’Eurovision se ressent dans le film du même nom. Car ce dernier aurait pu n’être qu’une parodie empreinte de moquerie, mais non : malgré le ton comique et le ridicule de certaines des situations dans lesquelles son personnage et celui de Rachel McAdams sont plongés, un amour sincère du concours, de son folklore et des rêves qu’il permet d’accomplir transparaît dans le récit. Le tout avec une poignée de chansons et un clip, celui de “Volcano Man”, qui risquent de vous rester en tête. Et peut-être permettre de faire découvrir au public américain une compétition qui leur est majoritairement méconnue : “Il y a peut-être deux millions de personnes qui regardent puisque le show est retransmis sur Logo [une chaîne du câble thématisée LGBT] et sans doute sur internet, ce qui n’est pas beaucoup comparé à la taille du pays”, précisait le comédien il y a deux ans. “Peu de monde en a entendu parler, mais c’est de plus en plus connu.” Rendez-vous en 2021 pour en avoir le cœur net ?

“Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga” est à voir sur Netflix depuis le 26 juin



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 + 2 =