Euphoria sur OCS : pourquoi l’épisode spécial centré sur Rue (Zendaya) est une réussite – News Séries à la TV


Alors qu’une saison 2 est attendue pour 2021, “Euphoria” se poursuit avec un épisode spécial, disponible sur OCS, dont la première partie se focalise sur Rue, incarnée par Zendaya.

OCS/HBO

Avec Euphoria, le réalisateur Sam Levinson a su imposer son style unique : une mise en scène ingénieuse et électrique dans laquelle la caméra, en mouvement constant, ne connaît aucune limite. En résulte des plans et des séquences à couper le souffle qui font, en partie, le succès de la série. Pourtant, avec la première partie de l’épisode spécial, le cinéaste surprend. Il met de côté son goût pour les images oniriques et psychédéliques afin de se concentrer sur l’essentiel. Un pari déroutant, risqué, mais brillamment réussi.

Intitulé Trouble Don’t Last Always, ce nouveau chapitre, proposé en préambule de la saison 2, retrouve Rue (Zendaya), assise à la table d’un restaurant aux côtés d’Ali (Colman Domingo), son parrain des Narcotiques anonymes, la veille de Noël. Meurtrie par l’absence de Jules (Hunter Schafer), l’héroïne se confie à cœur ouvert sur ses démons, ses contradictions et ses doutes, tandis que son ami tente désespérément de la raisonner. À travers une longue conversation, les deux personnages abordent, entre autres, la question de la religion, de l’estime de soi et des regrets avec une sincérité désarmante.

La justesse des sentiments

À lexception d’un souvenir fantasmé en guise d’introduction, l’épisode a pour seul décor le Frank’s Restaurant où se joue le face-à-face entre les deux écorchés vifs. Véritable moment d’intimité, cette première partie repose principalement sur les dialogues écrits par Sam Levinson. Si le texte touche par sa profondeur et son authenticité, c’est parce que l’auteur a lui-même dû combattre ses addictions durant de nombreuses années. À travers les mots de ses protagonistes, il se met à nu et aborde sans filtre la santé mentale des consommateurs et des anciens consommateurs de drogue.

Le huis clos ne connaîtrait pas la même intensité sans le talent de ses deux acteurs, Zendaya et Colman Domingo, qui portent l’entièreté de l’épisode sur leurs épaules. Dans la peau de Rue, la jeune actrice, récompensée par un Emmy pour son interprétation en septembre 2020, continue de creuser la complexité de son personnage tout en retenu. Colman Domingo, ici mis à l’honneur après un rôle plutôt mineur dans la première saison, dévoile davantage la personnalité d’Ali et parvient à créer un vrai équilibre dans le duo. Parenthèse sensible et bien trop rare à la télévision, Trouble Don’t Last Always confirme la puissance émotionnelle d’Euphoria et renforce notre attente pour une seconde partie, logiquement centrée cette fois sur Jules.

(Re)découvrez la bande-annonce de l’épisode spécial… :

 

Et la bande originale de la saison 1 :



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 20 = 22