Étudiants, vous pouvez parler de vos difficultés liées à la Covid-19


Pendant la crise sanitaire, les étudiants peuvent bénéficier d’un accompagnement psychologique sans en avancer les frais

Ainsi, si vous êtes confronté à une situation de mal-être, n’hésitez pas à consulter le service de santé de votre établissement ou votre médecin généraliste (avec présentation de votre carte d’étudiant ou tout document équivalent). Ils pourront vous orienter vers un accompagnement psychologique.

Vous pouvez choisir votre psychologue sur la liste de professionnels partenaires accessible sur la plateforme santepsy.etudiant.gouv.fr et prendre directement rendez-vous avec lui. 

Les séances, qui peuvent aller jusqu’à 3 rencontres de 45minutes, sont entièrement gratuites. En cas de besoin, votre médecin pourra les renouveler.

Quel que soit le mode de prise en charge, la préservation du secret médical est garantie. Seul le service de santé de l’établissement est informé de votre parcours de soin.

Ce dispositif ne se substitue pas aux dispositifs existants, il les renforce et reste au libre choix de l’étudiant.
 

« Depuis le début de la crise, le Gouvernement, les établissements d’enseignement supérieur, les Crous, les collectivités territoriales et les associations se sont engagés en faveur des étudiants. L’ouverture de cette plateforme nationale est une étape supplémentaire pour renforcer cet accompagnement, en articulation avec les dispositifs mis en œuvre par les Crous, les collectivités territoriales et le tissu associatif. Tout est mis en œuvre pour que les étudiants trouvent une écoute adaptée et puissent exprimer leur mal-être »

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Devenir psychologue partenaire

Les psychologues qui souhaitent participer au dispositif peuvent également s’incrire sur la plateforme. Près de 1300 psychologues se sont déjà portés volontaires sur tout le territoire.

Une fois inscrit, et en cas d’éligibilité, les coordonnées du professionnel apparaîtront dans l’annuaire public des psychologues partenaires de l’interface. Une université le contactera ensuite pour établir une convention.

Cette convention garantira le remboursement de l’ensemble des consultations réalisées dans le cadre de ce dispositif.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + = 9