Engrenages sur Canal+ : ce qui vous attend dans la 8e et dernière saison – News Séries à la TV


Dernière enquête pour les équipes d’Engrenages. Découvrez ce qui vous attend dans l’ultime saison de la série policière, diffusée dès ce 7 septembre sur Canal+.

Caroline Dubois – Son et Lumière / Canal+
  • Engrenages est en diffusion sur Canal+ et disponible sur myCANAL

La création originale Canal+ Engrenages fait ses adieux en cette fin d’année 2020 avec la diffusion de la huitième et dernière saison du polar dès ce 7 septembre. Le groupe de la DPJ va devoir faire face aux conséquences de leurs actes. A commencer par Gilou (Thierry Godard) qui s’est dénoncé à l’IGPN pour protéger Laure (Caroline Proust). Dans l’attente de son jugement, Gilou, emprisonné, se voit proposer une porte de sortie par le commissaire Brémont (Bruno Debrandt) : infiltrer la bande de Cisco (Kool Shen), une figure du grand banditisme. De leurs côtés, Laure et Ali (Tewfik Jallab) sont perturbés par une nouvelle enquête impliquant la mort d’un jeune migrant marocain, retrouvé dans une laverie de Barbès. Enfin, Joséphine (Audrey Fleurot) prend sous son aile Souleyman, un jeune suspecté de meurtre, et aide en même temps son ex codétenue victime de viol.

Caroline Dubois – Son et Lumière / Canal+

Une dernière saison à la Mad Men

Marine Francou, la directrice artistique et de l’écriture de cette huitième saison d’Engrenages, nous a confié en table ronde virtuelle avec d’autres journalistes ses méthodes pour les choix des thématiques : “C’est toujours un mélange d’instinct et de réflexion. J’aime fonctionner comme ça. A l’origine de cette saison 8, il y avait cette intuition que la mort de départ soit celle d’un migrant sans identité. C’est toujours le premier défi d’une saison d’Engrenages : le prétexte de l’enquête. Avec les auteurs, on s’est documenté et on est tombé sur cette photo très frappante parue dans le journal Le Monde où on voyait trois jeunes adolescents endormis dans les tambours de machine à laver d’un lavomotic, qui est à peu près le plan du teaser de la saison 1 qu’a fait Jean-Philippe Amar. Cette photo a été un véritable déclic”.

Outre l’aspect social et polar, le plus important pour Marine Francou reste le développement des personnages, surtout pour une dernière saison : “Le travail sur les personnages est toujours premier dans le travail d’écriture. C’est la dernière saison donc il fallait emmener les personnages au bout de leur destinée. Personnellement, j’aime beaucoup ces grandes séries qui finissent par une explicitation des névroses qui ont habité les personnages pendant plusieurs saisons. C’est le cas de Mad Men, par exemple, dont la fin est magnifique et très emblématique de cette démarche. Tous les personnages verbalisent ou nous font comprendre par leurs actes qu’ils ont compris ce dont ils souffrent depuis le début. La narration s’arrête alors parce que la psychanalyse est terminée et la vraie vie reprend”.

Remy Grandroques / Son et Lumière / Canal+

Les auteurs d’Engrenages se sont, comme toujours, beaucoup documentés pour cette dernière saison notamment auprès d’un sociologue à qui la mairie de Paris a commandé une étude sur le phénomène des jeunes mineurs isolés de Barbès, très préoccupant pour les forces de police. Ce point de départ a permis aux auteurs d’explorer “les origines de la violence et cette idée de l’enfance maltraitée qui conduit à une reproduction des comportements violents”. D’un autre côté, la saison 8 explore également le monde des voyous à l’ancienne qui ne braquent plus de banque mais qui “carottent” pour financer leur retraite en volant des rivaux. Cette multitude de conflits et cette enquête à deux vitesses enrichissent la dernière saison d’Engrenages que le réalisateur Frédéric Jardin voit comme une “espèce de chaos général où toutes les strates sociologiques se mélangent”. Pour lui, “il n’y a plus de frontières entre les voyous et les flics. A la fin, il y a moins de procédures, plus de vie, plus d’énergie”.

Qui dit dernière saison dit aussi émotion. Fabrice de la Patellière, directeur de la fiction française et des coproductions internationales de Canal+ est très touché de dire au revoir à Engrenages : “C’est la première série de création originale que nous avons lancée en 2005. C’est une très longue et très belle histoire qui se termine d’une très belle manière. On est très heureux de cette saison et de la façon dont Marine Francou s’est emparée de la série pour la poursuivre et la terminer dans des directions passionnantes”. Toutes les équipes d’Engrenages se sont donc évertuées à terminer la série, toujours ancrée dans le réel, en beauté.

La bande-annonce de la saison 8 d’Engrenages :

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + 1 =