En Corée du Sud, Rem Koolhaas amuse la galerie



En Corée du Sud, Gwanggyo, une ville nouvelle sortie de terre il y a tout juste 15 ans, fait le pari de l’architecture internationale pour échapper à l’anonymat. Dans cette jeune cité, l’architecte néerlandais Rem Koolhaas a livré l’année dernière un étonnant grand magasin devenu le seul et unique landmark.

Ce qu’il faut savoir

De Rotterdam à Pékin, l’OMA (Office for Metropolitan Architecture), l’agence créée par le célèbre architecte Rem Koolhaas, marque les métropoles de son écriture déconstructiviste et hybride, avec un goût prononcé pour le graphisme et le refus de la symétrie. Si on loue l’élégance du geste architectural, l’absence d’intégration dans le contexte saute toujours aux yeux. Les édifices conçus par l’OMA sont souvent de grands bâtiments solitaires, comme des « objets posés là ».

Le nouveau grand magasin de Gwanggyo n’échappe pas à la règle : The Galleria ressemble à une météorite cubique ou un rocher digital. Sa façade en pierre texturée et fragmentée se déploie comme une mosaïque de pixels marrons, ocres et beiges. Une galerie de verre facettée serpente aléatoirement à travers la surface opaque de l’édifice. De l’extérieur, elle laisse entrevoir les circulations et de l’intérieur, offre de beaux points de vue sur la ville, à l’opposé des grands magasins généralement conçus de manière close afin d’optimiser le consumérisme.

Où le voir ?

À Gwanggyo, à 25 kilomètres au sud de Séoul. Dans cette ville dortoir criblée de tours monotones, les 140 000 m² de la Galleria bouleversent le paysage urbain. Des espaces dédiés à la culture (cinéma, exposition, événementiel) ajoutent une autre dimension à ce temple de la consommation.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 64 = 66