En Argentine – Plus que 25 % de maïs dans un état « bon à excellent » !


Ce ne sont plus 30 mais 25 % de cultures de maïs qui sont dans un état « bon à excellent » en Argentine ! Soit moitié moins que l’an passé à la même date !

Nouvelle dégradation des conditions de culture en Amérique du Sud. En Argentine, la sécheresse persistante a conduit la Bourse de commerce de Buenos Aires à diminuer encore de cinq points son pourcentage de parcelles de maïs dans un état « bon à excellent ». Lequel atteint désormais 25 % seulement, contre 50 % l’année dernière à la même période ! 

Au Brésil, ce sont les premières récoltes de maïs qui, bien qu’elles ne soient commencées que depuis peu, s’avèrent « particulièrement décevantes », selon Marius Garrigue sur Terre-net.fr. « De fortes pluies s’abattent toujours sur une bonne partie du pays, dont le Mato Grosso, principal état producteur. La seconde vague de semis brésiliens n’est ainsi terminée qu’à 54 % contre 80 % il y a un an. »

Météo favorable en revanche en blé

Or, le manque de disponibilités à l’international suscite déjà des tensions sur le marché du maïs, européen en particulier. Le cumul d’importations de l’UE depuis le 1er octobre 2020 est inférieur de près de moitié à celui de la campagne précédente : 6,7 Mt comparé à 3,4 Mt. « La demande marque toutefois le pas depuis quelques semaines, fait remarquer Marius Garrigue. Les fabricants d’aliment du bétail de France et du sud de l’Europe sont en effet bien couverts et se tournent davantage vers l’orge, plus compétitive dans les rations. »

Pour le blé, et dans l’hémisphère nord, la météo est en revanche plutôt favorable. Les quantités de précipitations tombées ont permis d’améliorer nettement les conditions culturales aux États-Unis et dans la zone mer Noire. En Europe, elles sont même « idéales depuis de nombreuses semaines », témoigne l’expert s’appuyant sur le dernier bilan de FranceAgriMer où 88 % des blés sont « bons à très bons », contre 84 % en moyenne quinquennales et surtout 64 % l’an passé.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + 2 =