En 2020, une stratégie SD-WAN pour 43% des entreprises françaises interrogées


Communiqué de presse – Paris, le 15 juillet 2020 – GTT Communications, Inc. (NYSE: GTT), leader mondial de la connectivité multi cloud des entreprises internationales, dévoile les résultats d’une étude réalisée en novembre 2019 par SAPIO research auprès d’une centaine de décideurs Infrastructure et Réseaux en France.

Certes cette étude a été réalisée avant le chamboulement causé par la pandémie COVID-19, mais les réseaux ayant été au cœur de la continuité d’activité de nombreuses entreprises, gageons que la stratégie réseau est maintenue, voire renforcée. La transformation digitale est plus que jamais un enjeu de croissance.

Parmi les sociétés interrogées, employant entre 250 et plus 5000 collaborateurs, 93% employant plus de 500 personnes, et 40 % entre 1000 et 4999, répartis sur au moins 4 sites, 43% avaient pour stratégie réseau 2020 de mettre en place un SD-WAN afin d’utiliser davantage l’Internet public pour certaines applications clés et ainsi réduire les coûts tout en ayant une performance garantie. 32% adopteront une infrastructure hybride WAN- Internet, MPLS, SD-WAN, 14% une capacité réseau virtuelle avec des fonctions réseau virtuelles (VNF) et 12% conserveront leur infrastructure WAN existante.

Pour les entreprises adoptant le SD-WAN, la principale motivation est l’amélioration de la sécurité (37%), suivie par l’agilité (30%). Viennent ensuite la résilience (25%), l’amélioration de l’expérience utilisateur (22%), la confiance dans la performance du réseau (21%), le contrôle (21%), la réduction des coûts (21%), l’amélioration des performances des applications cloud (20%), l’augmentation de la vitesse de déploiement (19%), la flexibilité (19%), la simplification (19%) et l’expérience client (17%).

Parmi les principaux freins à la mise en place d’un SD-WAN : la standardisation de la sécurité du réseau, citée par 45% des décideurs IT interrogés, le coût de déploiement ou de remplacement du système existant (38%), le manque de compétences pouvant mettre en place les technologies SD-WAN (32%). 14% ne voient aucun obstacle.

Déjà, 26% des entreprises interrogées révèlent avoir revu leur architecture réseau en adoptant le SD-WAN, ce qui augmente les choix de connectivité pour les applications cloud. 26% ont choisi une approche hybride pour gagner en flexibilité dans la sélection de la meilleure architecture réseau pour chaque application. 19% utilisent un réseau privé, 16% passent par une plateforme logicielle pour se connecter au cloud et 16% font confiance à l’Internet public.

Pour les entreprises interrogées, le principal challenge des réseaux d’entreprise est la sécurité, citée par 67% des répondants, suivie par la fiabilité garantissant la disponibilité du service (56%), l’anticipation pour assurer une performance optimale (46%), la bande passante (33%) avec l’augmentation des besoins due au cloud et aux applications, la latence (29%) et le besoin de personnel expert (18%).

L’étude révèle également un grand besoin de contrôle de la part des décideurs IT, 67% estimant qu’il est très important de conserver le contrôle de la gestion des opérations réseau, 31% jugeant cela important mais trouvant cela tout aussi pratique de confier un contrôle partiel à son fournisseur de réseau. Seuls 2% confient cette tâche à leur fournisseur réseau afin de se concentrer sur d’autres missions.

 

Transformation digitale et investissement dans l’infrastructure réseau

A la question « Comment allez-vous faire évoluer votre infrastructure réseau pour atteindre les objectifs liés à la transformation digitale ? », 52% des 103 répondants français ont dit investir dans une infrastructure réseau numérique capable de supporter la mondialisation de leur activité. Pour 1 sur 2, 50%, il s’agira de numériser leur activité et de la rendre accessible via des applis, en connectant les data centers et le cloud avec un réseau performant et sécurisé. La même proportion investira dans des technologies permettant d’automatiser les processus. 44% vont se tourner vers les fournisseurs de services internationaux pour gagner en flexibilité et pouvoir réagir rapidement au changement. Seuls 2% n’ont pas de stratégie digitale.

Parmi les principaux freins à la transformation digitale, l’assurance de maintenir la sécurité et la conformité arrive en tête, citée par 47% des décideurs IT interrogés, suivie par le gain d’efficacité opérationnelle (34%) et l’investissement en temps et argent pour créer de nouveaux services (31%).

 

La 5G, une option envisagée par les entreprises françaises

Interrogés sur l’utilisation de la 5G en 2020, la moitié des décideurs IT (50%) disent penser l’utiliser pour améliorer leur connectivité Internet et garantir la performance des applications pour les tâches quotidiennes comme les appels vidéos en direct, 49% pour garantir une connectivité fiable, connectant tout un écosystème avec un réseau haut débit unique, 43% pour proposer de nouvelles expériences immersives comme la réalité virtuelle ou augmentée grâce à une faible latence, 39% pour augmenter la rapidité des téléchargements des gros fichiers ou des vidéos sur mobile, 38% dans un contexte IoT, vêtements et accessoires connectés, pour permettre de faire communiquer les robots entre eux. Seuls 4% déclarent ne pas prévoir d’utiliser la 5G en 2020, n’en voyant pas l’usage dans le cadre de leur activité.

Dans les 3 ans à venir, les décideurs Infrastructure et Réseaux interrogés pensent que la 5G aura surtout un impact sur la connectivité entre les bâtiments, notamment entre hôpitaux et usines, avec un réseau haut débit unique les rendant extrêmement « intelligents »(27% des répondants). Ensuite, ils voient un impact sur les objets connectés de l’IoT (19%) comme les robots garant les voitures, à égalité avec les services publics (19%) qui pourraient livrer leurs services plus rapidement, les ambulanciers pouvant traiter les patients sur place grâce à des scanners haute qualité envoyant des images impeccables. 17% pensent que la 5G impactera surtout la maison intelligente grâce à la réalité virtuelle et augmentée et 16% le développement de smart cities, en aidant notamment à relever les plus grands défis écologiques.

Cette étude a été menée en France auprès de 103 décideurs Infrastructure et Réseaux seniors, ayant majoritairement entre 35 et 44 ans (47% des sondés), travaillant dans les services informatiques, le commerce, l’industrie, le secteur Banque/Finance/Assurance ou le conseil. 60% sont des Responsables Informatiques, 25% sont des Directeurs (Techniques, de la Sécurité, des Systèmes d’Information, etc.) et 15% travaillent dans la sécurité informatique.

 

A propos de l’étude

Cette étude relate les résultats de l’enquête indépendante commandée par GTT Communications auprès de Sapio Research. Sapio Research a interrogé 1483 décideurs seniors du domaine des réseaux et de l’infrastructure, parmi lesquels des Directeurs Techniques, des Directeurs de la Sécurité, des DSI, des responsables informatiques, des architectes informatiques/réseaux, des data scientists, des analystes, des développeurs, des ingénieurs, des stratégistes, et des chefs de l’infrastructure, du réseau, du numérique et de la transformation. Les sondés travaillent en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Danemark, en Espagne, aux Etats-Unis, en France, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Suède, ou en Suisse, et sont responsables de 4 sites ou plus. L’enquête a été menée en ligne par Sapio Research en novembre 2019.

 

A propos de GTT

GTT relie les collaborateurs des entreprises dans le monde entier et à toutes les applications hébergées dans le cloud. Ses clients jouissent d’une expérience hors pair grâce au leitmotiv des valeurs de GTT : simplicité, rapidité et agilité. GTT est propriétaire d’un réseau Internet mondial Tier 1 opéré par ses équipes, et fournit une suite complète de services réseaux dans le cloud. Pour plus d’information sur GTT (NYSE :GTT), visitez le site internet.





Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 + 1 =