Emmanuel Macron tiendra un conseil de défense sanitaire lundi 27 décembre


Le président de la République doit faire face à une nouvelle flambée de l’épidémie, poussée par le variant Omicron.

Face à la hausse inédite des cas de Covid-19 ces derniers jours – plus de 90.000 ont été recensés jeudi -, l’exécutif accélère. Pour éviter que la cinquième vague submerge une nouvelle fois le pays et enraye la vie sociale des Français, Emmanuel Macron présidera un nouveau Conseil de défense ce lundi 27 décembre, a confirmé l’Élysée.

Avec des contaminations qui devraient frôler les 100.000 cas quotidiens dans les prochains jours, le gouvernement se prépare à une rentrée marquée par de fortes secousses sanitaires. Et mise plus que jamais sur les bénéfices de la vaccination pour limiter les formes graves et atténuer l’impact de cette envolée épidémique sur les hôpitaux.

À quelques jours des vœux présidentiels, ce nouveau conclave sanitaire aura lieu à 16h, juste avant le Conseil des ministres au sein duquel le gouvernement doit présenter son projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en un passe vaccinal. Et ce, pour une entrée en vigueur le 15 janvier prochain. Mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait prévenu qu’«il n’y aura pas de trêve des confiseurs dans notre lutte contre l’épidémie.»

Si le chef de l’État a voulu laisser passer le réveillon de Noël où les Français se rassemblent en famille, il pourrait bien décider de nouvelles restrictions à quelques jours du 31 décembre pour réduire la portée des rassemblements de la Saint-Sylvestre. Même si la plupart des évènements publics ont déjà été annulés à cette date.

Jeudi, Emmanuel Macron avait déjà exhorté sur Twitter les Français à être prudents en cette période : «Bonnes fêtes à tous! À ceux qui auront la joie de se retrouver en famille pour Noël: les gestes barrières, un test préventif pour rassurer, et en cas de symptôme, on s’isole, on alerte. À ceux mobilisés pour soigner, nous protéger: merci. Prenons soin les uns des autres.»

À VOIR AUSSI – Covid-19: Olivier Véran évoque «un engouement» sur la vaccination des enfants de moins de 12 ans



Source link