EDP prévoit d’investir 1,5 milliard d’euros dans des projets renouvelables en mer d’ici à 2025


Communiqué de presse, le 24 Juin 2022 – Le groupe poursuit le renforcement de son rôle de leader de la transition énergétique en contribuant au développement de nouvelles capacités grâce à l’éolien en mer. EDP participera à la Conférence des Nations Unies sur les océans, qui se tiendra la semaine prochaine, et présentera sa stratégie d’investissement et ses engagements en matière d’énergie durable lors de plusieurs événements. 

EDP ​​a prévu d’investir 1,5 milliard d’euros dans le développement de projets éoliens en mer d’ici à 2025, réaffirmant son engagement à accélérer la transition énergétique, notamment grâce à cette source d’énergie. Le groupe participera la semaine prochaine à la Conférence sur les océans organisée par les Nations Unies et y annoncera sa stratégie d’investissement et ses engagements en matière de durabilité.  

Selon le plan stratégique d’EDP présenté en 2021, le groupe va contribuer à hauteur d’1,5 milliard d’euros à la réalisation des objectifs d’augmentation de la capacité éolienne d’Ocean Winds (OW) – la joint-venture détenue à 50/50 par EDPR et Engie – leader sur le marché de l’éolien en mer.  Au total, OW a l’intention d’augmenter ses capacités de 5 à 7 GW de projets en phase d’exploitation ou de construction et entre 5 et 10 GW de projets à des stades de développement avancés d’ici à 2025.

Depuis sa création en 2020, OW est passé de 1,5 GW de projets en construction et 4 GW en développement à un portefeuille total de plus de 11 GW dans sept pays. Les projets d’éolien en mer d’OW constituent un moteur pour l’économie bleue, en phase avec les engagements de durabilité d’EDP envers la planète, tout en favorisant une collaboration étroite avec les collectivités et les écosystèmes locaux. Actuellement, la capacité de l’éolien en mer dans le monde est d’environ 40 GW et devrait atteindre plus de 200 GW d’ici à 2030 et plus de 1500 GW d’ici à 2050. 

EDP participera à la Conférence sur les océans à l’initiative des Nations Unies, qui se tiendra du 27 juin au 1er juillet à Lisbonne, pour présenter ses plans d’investissement dans ses projets éoliens offshore, conformément à ses objectifs d’abandonner la production de charbon d’ici à 2025 et d’être entièrement vert d’ici à 2030. Cette rencontre sera l’occasion pour le groupe de réaffirmer son rôle moteur dans la promotion du caractère durable des océans en cette période critique, afin de relever l’ambition et de mobiliser les efforts collectifs dans ce domaine compte tenu des défis auxquels la planète est confrontée pour lutter contre le changement climatique. Seront également présentés les projets innovants en mer, comme Windfloat Atlantic, projet pionnier de l’éolien flottant à Viana do Castelo et ouvrant la voie à une technologie très prometteuse.

“L’heure est venue d’avoir une action cohérente et collective pour transformer la planète en un monde meilleur pour les générations à venir. EDP poursuit sa contribution dans ce sens avec des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique, notamment dans l’éolien en mer et le solaire flottant. En plus de leur intérêt commercial, ces segments ont des atouts économiques et environnementaux évidents, qu’EDP continuera à promouvoir, tout comme la durabilité des océans, en adéquation avec les objectifs de développement durable des Nations Unies et ceux fixés dans l’accord de Paris”, déclare Miguel Stilwell d’Andrade, Président-Directeur général d’EDP.

Pour franchir une nouvelle étape dans leur engagement en faveur des océans, EDP, EDP Renewables et Ocean Winds ont récemment souscrit aux neuf principes pour un océan durable, établit par le Pacte mondial de l’ONU (initiative du Secrétaire général des Nations Unies dédiée à la mobilisation des entreprises en faveur de la durabilité) qui dressent le cadre des bonnes pratiques en matière d’économie durable, dans tous les secteurs et toutes les régions. En tant que signataire, le groupe EDP reconnaît l’urgence et l’importance mondiale de garantir un océan sain et prend l’engagement de promouvoir sa durabilité pour les générations actuelles et futures.

 

EDP ​​prend part à l’économie bleue 

EDP maintient un lien étroit avec la Conférence des Nations Unies sur les océans en raison de sa stratégie adoptée il y a bientôt deux décennies, pour se concentrer sur l’énergie renouvelable et plus particulièrement l’éolien en mer, mais également du fait de son engagement renforcé pour la durabilité de cette ressource. En plus de sa participation à ce grand événement, EDP répond également présent à d’autres initiatives liées aux océans :

  • Le 27 juin à la Conférence pour les océans “De Lisbonne à Sharm el-Sheikh : accélération des solutions pour le climat reposant sur les océans”, sur la manière dont les océans peuvent limiter la hausse des températures à 1,5°C d’ici à 2050.Miguel Setas, membre du conseil d’administration du groupe EDP, prendra la parole lors de ce débat organisé par le Pacte Mondial des Nations Unies, High Level Climate Champions, Ocean and Climate Platform, UNFCCC et les gouvernements du Portugal, des Emirats arabes unis et du Royaume-Uni, dans le but de regrouper chefs d’entreprises, institutions financières, organisation non-gouvernementales et membres des gouvernements.
  • Le 28 juin, au petit-déjeuner Ocean Finance organisé par BBVA et le Pacte Mondial des Nations Unies. Rui Teixeira, CFO d’EDP, présentera les investissements d’EDP dans l’énergie éolienne en mer et son engagement pour que la transition énergétique contribue à un océan plus durable. Cet événement rassemblera des chefs d’entreprises et autres acteurs désireux de discuter du financement de la chaîne de valeur et des contributions publiques-privées à l’économie bleue, avec le développement d’un pipeline attractif de financement pour l’océan.
  • Le 28 juin, au Forum sur l’investissement pour une économie bleue durable (Sustainable Blue Economy Investment Forum) à l’initiative des gouvernements portugais et kenyan, à l’Estoril Congress Centre. La rencontre, à laquelle participera Miguel Stilwell d’Andrade, veut promouvoir la discussion autour des standards mondiaux pour une politique en faveur d’une économie bleue durable, avec des instruments financiers, des investissements et des décisions commerciales.
  • En collaboration avec Turismo de Portugal et Meo, EDP organise le 29 juin au Jardim da Música, à Lisbonne, un événement sur la durabilité de l’industrie du surf : “Let’s Sea”. Vera Pinto Pereira, membre du conseil d’administration du groupe EDP prendra la parole pour affirmer l’importance de la promotion des talents et de la responsabilité sociale de ce secteur.
  • Enfin, le 1er juillet à Covento do Bato avec le Conselho Empresarial para o Desenvolvimento Sustentável (BCSD Portugal), à l’événement Business4Ocean, en association avec la conférence sur les océans. Cet événement, qui vise à promouvoir le débat autour de la durabilité, le financement et les opportunités créées par les océans, verra intervenir des grands noms du secteur tels que António Costa Silva, Ministre portugais de l’Economie et de la Mer, Sylvia Earle, célèbre océanographe du National Geographic Society, António Pires de Lima, Directeur de BCSD Portugal et Miguel Stilwell d’Andrade, PDG d’EDP.

 

À propos de EDP Renewables en France

EDPR France développe, finance, construit et exploite des parcs éoliens et photovoltaïques sur l’ensemble du territoire français à travers une équipe d’environ 100 personnes. Avec 549 MW en exploitation en France, dont 161 MW de puissance installée en propre et 388 MW gérés pour le compte de tiers, EDPR compte parmi les acteurs français de premier plan en alimentant plus de 900 000 personnes et en évitant chaque année l’émission de 50 000 tonnes de CO2. EDPR développe également 1 GW de projets, dans le cadre d’un joint-venture avec Engie (Ocean Winds), et 24 MW d’éolien flottant à Leucate en Méditerranée. 

 

A propos d’EDP Renewables (EDPR)

EDP Renewables (Euronext : EDPR) est le quatrième producteur mondial d’énergie renouvelable avec une présence sur 26 marchés internationaux à travers l’Europe, l’Amérique Latine, l’Amérique du nord et l’Asie. Basé à Madrid et possédant des bureaux à Houston, São Paulo, Singapour ou encore Paris, EDPR dispose d’un portefeuille de projets variés, d’actifs robustes et d’une excellence opérationnelle reconnue dans le renouvelable : des parcs photovoltaïques, éoliens terrestre et offshore (joint-venture 50/50 avec Ocean Winds) et des technologies complémentaires au renouvelable comme des batteries et de l’hydrogène vert.

Sa politique en faveur des collaborateurs s’est illustrée par une certification Top Employer 2022 en Europe (Espagne, Italie, France, Roumanie, Portugal et Pologne), et au Brésil, et par l’inclusion de l’entreprise dans l’indice Bloomberg Gender Equality.

EDPR est une filiale d’EDP (Euronext: EDP), leader de la transition énergétique, accordant une attention toute particulière à la décarbonation. Outre sa forte présence dans le renouvelable (avec EDPR et ses opérations hydroélectriques), EDP œuvre au côté des services publics au Portugal, en Espagne, au Brésil, notamment dans les réseaux électriques, les solutions pour les clients et la gestion de l’énergie.



Source link