Double vainqueur de la Coupe de l’America, le défi Alinghi de Bertarelli, annonce un retour explosif


Vainqueur en 2003 et 2007, Alinghi disputera la prochaine édition de la Coupe de l’America avec Red Bull en soutien.

Il se murmurait, il est désormais officiel. Ernesto Bertarelli a confirmé, ce mardi matin à Ecublens près de Lausanne, le grand retour de son défi Alinghi dans la Coupe de l’America. Vainqueur à deux reprises, le milliardaire suisse repart donc au front pour tenter de récupérer la légendaire aiguière d’argent, plus vieux trophée sportif du monde. «Onze ans après notre dernière course, nous sommes de retour sur la Coupe de l’America. Même si nous n’avons jamais vraiment quitté cette compétition. Nous avons toujours eu un œil sur son évolution et nous avons continué à naviguer sur des bateaux rapides de notre côté, car c’est dans notre ADN», a annoncé Ernesto Bertarelli.

Depuis sa création en 1851, la Coupe affole les esprits des plus grands et des plus riches de ce monde. Dont Bertarelli qui avait réussi en 2003 à faire de la Suisse le premier pays sans accès direct à la mer à soulever le précieux trophée en allant laminer les Néo-Zélandais dans leurs eaux d’Auckland au terme d’un triomphe (5-0) sans appel, avec à la barre un certain local de l’étape Russell Coutts. Et en 2007, Alinghi avait conservé sa couronne à Valence, en battant une deuxième fois Team New Zealand 5-2 au terme d’une grande édition.

La suite avait été beaucoup moins glorieuse avec une gigantesque bataille procédurière entre les Suisses et les Américains qui s’était achevée par un simple duel, sans l’habituelle compétition entre challengers, remportée 2-0 par le trimaran de BMW Oracle armé par Larry Ellison face au catamaran d’Alinghi. Un revers qui signa la fin de l’aventure «Coupe» pour l’équipe suisse qui se replia sur divers circuits monotypes en multicoques (Décision 35, Extreme Sailing Series, GC32 Racing Tour). Jusqu’à ce mardi…

Red Bull après la F1

Pour ce retour explosif, et tenter de détrôner le tenant du titre Team News Zealand, Alinghi pourra compter sur le soutien de Red Bull. Une association qui vient de faire ses preuves en Formule 1 avec le succès de Max Verstappen sous les couleurs de la marque autrichienne.

Le defender Team New Zealand, en accord avec le challenger de référence Ineos Britannia, a récemment dévoilé le règlement de la prochaine édition qui se déroulera en 2024 sur une version 2 des monocoques à foils sans quille de 75 pieds utilisés pour la 36e édition. Le lieu de la Coupe n’est lui pas encore connu et pourrait être bien loin de Nouvelle-Zélande. «Je ne rêvais pas de la Coupe avant, c’était tellement loin de moi. C’est une énorme opportunité de naviguer sur ces grands bateaux et d’affronter les meilleures équipes», s’est félicité, un brin impressionné, Bryan Mettraux, l’un des équipiers d’Alinghi.



Source link