Dix Pour Cent, la suite ? 5 spin-off qu’on adorerait voir – News Séries à la TV


Le producteur Dominique Besnehard l’a dit : l’aventure “Dix Pour Cent” n’est peut-être pas encore terminée. La série pourrait revenir, d’une manière ou d’une autre, dans le futur. Alors on a imaginé ce à quoi pourrait ressembler cette suite…

Christophe BRACHET – FTV/ MONVOISIN PROD/ MOTHER PROD

DIX POUR CENT… LES DéBUTS !

Les débuts tonitruants de l’agence ASK autour du fameux Samuel Kerr dans les années 80, avec une Arlette plus jeune et déjà féroce, un Mathias jeune loup… et un monde du cinéma bien différent, post-Nouvelle Vague, avec des comédien-nes à une ère où la starification existait déjà mais se présentait de manière bien différente. Les débuts de Sophie Marceau et Isabelle Adjani à l’écran, les grands succès de la troupe du Splendid, les morts tragiques de Coluche et Patrick Dewaere… Une époque mouvementée mais formidable !

Un Dix Pour Cent à la sauce années 80 ! Une série plus pointue encore, plus référencée, plus près de la réalité, où le producteur Dominique Besnehard pourrait se servir à nouveau de toutes ses anecdotes de coulisses et où de jeunes comédiens pourraient incarner les stars de l’époque et certains personnages

dans leurs jeunes années. Et ce serait l’occasion de percer le mystère Samuel Kerr, par la même occasion. 

DIX POUR CENT… A NEW YORK

Après une période de doute, Andrea finit par s’expatrier aux Etats-Unis, à New York, avec Colette et sa fille, en espérant trouver un équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle cette fois. Pas une mince affaire, d’autant qu’elle découvre aussi une tout autre manière de travailler. Elle repart à zéro et va devoir à nouveau faire ses preuves, dans un monde où la concurrence est rude et parfois déloyale et où son statut de “petite française” ne joue pas toujours en sa faveur. Mais rien ne résiste à Andréa Martel !

Si un véritable remake de Dix Pour Cent aux Etats-Unis est compliqué, un spin-off en co-production avec les américains de Netflix, via le personnage d’Andréa Martel, pourrait être une idée réjouissante ! D’autant que Camille Cottin vient de prouver dans Killing Eve qu’elle pouvait aussi jouer en anglais. Et si Andréa était pistonnée par Sigourney Weaver, rencontrée dans la saison 4 ? Ce serait en tout cas l’occasion de faire défiler les stars américaines dans la série qu’ils sont nombreux à adorer ! Et peut-être aller plus loin aussi : les anglo-saxons sont plus prompts à égratigner leur image…

DIX POUR CENT… CAMILLE & CO

Camille est bien décidée à fonder sa propre agence de jeunes talents et sans une quelconque aide de son père. Elle va toutefois avoir besoin de soutien et pour ça elle peut compter sur Noémie et Sofia… un peu moins sur Hervé, qui est son premier client mais aussi le plus exigeant et le plus diva de tous ! 

Pour rester dans un ton proche de la série originale, ce spin-off autour de Camille (Fanny Sidney) serait l’occasion de s’adresser à un public plus jeune, en s’intéressant à leurs coqueluches, entre jeunes stars de la télé et du ciné, et Youtubeurs et autre Instragrammeurs. Elle pourrait adopter un format de 26 minutes et pourquoi pas naître sur la plateforme numérique de France Télévisions, France.TV/Slash, et ainsi faire marcher à fond la synergie de groupe en faisant notamment appel aux comédiens de Skam France ou Mental. De plus, tous les anciens personnages pourraient facilement passer une tête de temps en temps.

 

DIX POUR CENT… à STARMEDIA

Elise Forman a réussi son coup : elle a fait couler ASK, sa concurrente principale, et prend du galon au sein de l’agence Starmedia où elle a fait ses armes. Tandis qu’une relation particulière se noue entre elle et Gabriel, qui collaborent désormais, elle doit faire face aux nouvelles recrues stars, habituées à ASK, qui ont des exigences bien différentes…

Véritable atout de la saison 4 de Dix Pour Cent dans le rôle d’Elise, Anne Marivin, comédienne populaire, mérite vraiment son spin-off, qui serait encore plus soap, plus cynique et pourquoi pas plus décalé que la série mère, à l’image de son personnage en somme ! La difficulté serait de récréer une troupe aussi attachante et suffisamment différente pour ne pas avoir de sensation de redite. 

DIX POUR CENT… A NOEL !

France 2 pourrait aussi opter, comme le suggère Dominique Besnehard et comme ils le font cette année pour Fais pas ci fais pas ça, à un “christmas special” diffusé pour les fêtes de fin d’année, qui réunirait les héros quelques mois voire années après le final. Encore faut-il trouver la bonne idée… Pourquoi pas un 90 minutes en mode “Le Père Noël est une ordure” ? Une soirée de réveillon de noël qui tournerait au fiasco. 


Ecoutez notre podcast-bilan pour fêter la fin de Dix Pour Cent, avec son producteur :

<iframe width=”100%” height=”188″ src=”https://embed.acast.com/allocine-spotlight/dixpourcent-cestfini-notrepodcast-bilanavecleproducteurdelaseriedevenueculte” scrolling=”no” frameborder=”0″></iframe>



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 + 5 =