Devenez magistrat ou conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation


Les magistrats et conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation sont essentiels au bon fonctionnement de la Justice :

  • défenseur de l’intérêt général, garant du droit et des libertés, le magistrat exerce un métier d’excellence ancré dans la vie de la cité. Il rend la justice ou défend les intérêts de la société au nom du peuple français. En prise directe avec le quotidien des citoyens, ce métier comporte une grande dimension humaine, sociale et intellectuelle. Il requiert rigueur, écoute et éthique ;
     
  • en agissant concrètement contre la récidive et en préparant la réinsertion des personnes placées sous main de justice, les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation participent à la protection de la société. Entre droit, action sociale et criminologie, leurs interventions participent aussi à l’individualisation des peines par le recueil des informations nécessaires à la décision judiciaire et le suivi de leur exécution.

une meilleure accessibilité à la magistrature

La réforme des concours a permis de prendre en compte la pluralité des profils des candidats : ils comprennent moins d’épreuves, intègrent des matières au choix et privilégient les cas pratiques. Ils valorisent les parcours professionnels pour les 2e et 3e concours et la capacité de raisonnement des candidats.

Trois concours sont proposés. Ils s’adressent à des profils divers :

  • le 1er concours est destiné aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac+4 âgés de 31 ans au plus : c’est la voie d’accès principale à la magistrature ;
  • le 2e concours s’adresse aux fonctionnaires ou agents publics exerçant depuis au moins 4 ans âgés de 48 ans et 5 mois au plus, qu’ils soient greffiers, lieutenants de police, inspecteurs du travail, professeurs, etc. ;
  • le 3e concours est dédié aux candidats justifiant d’au moins 8 ans d’activité dans le secteur privé, âgés de 40 ans au plus, et leur permet de se reconvertir professionnellement au sein de la magistrature.

Vous pouvez candidater sur enm.justice.fr ou par envoi postal en lettre recommandée avec accusé de réception à l’aide du formulaire d’inscription disponible auprès de l’ENM. Les épreuves d’admissibilité des trois concours se dérouleront du 31 mai au 4 juin 2021.

 

Les inscriptions sur le site de l’ENM

Des conditions de travail diversifiées pour les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation

Les conseillers exercent dans les établissements pénitentiaires ou les services pénitentiaires d’insertion et de probation :

  • en prison, ils accompagnent les détenus dans leur parcours de peines et préparent les mesures d’aménagement de peine ;
  • en milieu ouvert, ils prennent une part essentielle à la réinsertion des personnes soumises à une mesure restrictive de liberté (bracelet électronique, TIG, placement extérieur…) et s’assurent qu’elles respectent les obligations fixées par l’autorité judiciaire.

Les conseillers font partie d’une équipe pluridisciplinaire : surveillants pénitentiaires, psychologues, assistantes sociales, coordinateurs culturels, éducateurs et personnels administratifs. Ils sont amenés à collaborer avec les personnels pénitentiaires, mais aussi avec les magistrats et les nombreux  partenaires qui accompagnent les missions de réinsertion : Pôle emploi, mission locale, structures d’hébergement, organismes de formation, etc.
 

La vidéo de la campagne de recrutement

Les affiches de la campagne de recrutement

 

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 + 2 =