Des zombies sur TF1 : tout sur l’émission District Z, entre Koh Lanta et The Walking Dead ! – News Séries


Dès le 11 décembre sur TF1 sera diffusée District Z, une nouvelle émission, qui mêle épreuves physiques et morts vivants, où les candidats évolueront dans un univers entre Koh Lanta et The Walking Dead.

© ALAIN ISSOC / SATISFACTION, THE TELEVISION AGENCY / TF1

Projet un peu fou sorti de la tête de l’animateur et producteur Arthur il y a deux ans, District Z est une nouvelle émission, produite avec Satisfaction, qui sera diffusée dès le vendredi 11 décembre en prime time sur TF1. Les fans de Koh Lanta ne seront pas trop déroutés puisque District Z sera le théâtre de pas moins de 18 épreuves physiques auxquelles devront se frotter les candidats afin de récolter de l’argent pour une association. Par ailleurs, l’émission est présentée par nul autre que Denis Brogniart, qui accompagnera les célébrités, parmi lesquelles on retrouvera Estelle Lefébure, Camille Combal, Denitsa Ikonomova, Arnaud Ducret, Marine Lorphelin ou encore Michaël Youn.

L’émission, tournée près du Parc Astérix cet été dans le respect des mesures sanitaires, repose sur une histoire bien calibrée : les candidats évoluent de la tombée de la nuit au petit matin au sein de la propriété du Professeur Z, un savant fou fortuné qui a mené des expériences interdites par le passé. Le scientifique les défie de s’aventurer sur son site pour lui dérober une partie de sa richesse (100 000 euros à la clé). Ce n’est pas une belle demeure qui attend les candidats mais plutôt un vaste et terrifiant terrain de jeu où des morts-vivants et autres créatures horrifiques circulent en toute liberté.


Une direction artistique tournée vers le cinéma de genre

Entre l’escape game et le jeu d’aventure Koh Lanta, District Z est aussi un bel hommage au cinéma de genre et notamment au cinéma d’horreur puisqu’Arthur a souligné lors de la conférence de presse, à laquelle AlloCiné a assisté, la popularité des oeuvres cinématographiques, sérielles mais également vidéoludiques intégrant des zombies. Il a alors eu envie de créer “un programme à mi-chemin entre le cinéma, la télévision grand public et l’univers du gaming”. De nombreuses références sont en effet glissées dans l’émission entre Call of Duty, Resident Evil, Ça, Shining, The Ring, mais aussi The Walking Dead. 


© ALAIN ISSOC / SATISFACTION, THE TELEVISION AGENCY / TF1
Denis Brogniart anime District Z et accompagne les candidats.

Comme dans un jeu vidéo, les personnalités, habillées dans un style militaire, devront protéger leurs vies, symbolisées par un petit artefact accroché sur le sac à dos, que les morts vivants pourront dérober, empêchant ainsi les candidats de participer aux épreuves suivantes et qui verront donc s’envoler leurs chances de toucher le pactole à la fin de la partie. Les zombies, incarnés par des comédiens expérimentés, viendront amener un peu de piment à l’émission, qui reste toutefois familiale. Arthur précise que “le but n’est pas de faire peur aux téléspectateurs, le but est de rire de la peur que nous allons offrir aux candidats”.


Même si District Z a vocation à faire rire, l’animateur et producteur a tenu à mettre en place un décor à la hauteur de ses ambitions. Les moyens ont donc été mis pour construire et faire vivre un espace de jeu gigantesque digne d’un film d’horreur. Arthur a également fait appel au réalisateur Xavier Gens (Hitman, Frontière(s), Gangs of London) pour être consultant et ainsi respecter les codes du genre. L’animateur et producteur espère ne pas décevoir le public amateur avec District Z : “On a repris les codes du succès de The Walking Dead. Pour les puristes, il y a deux types de zombies, ceux qui courent et ceux qui marchent et on a choisi ceux qui marchent. […] Mais on a fait en sorte que les célébrités soient en immersion totale pour qu’elles aient peur des zombies qui en ont après leurs vies”.

Le souci du détail va même jusque dans les musiques qui accompagnent l’émission et les costumes des figurants : “Notre chef d’orchestre a créé des musiques référentes à l’univers des zombies. Les codes sur les vêtements, les codes sur les déguisements des zombies,… tout a été réfléchi pour que les fans des zombies ne soient pas déçus. On comprend que c’est pour TF1 donc il n’y aura pas de tronçonneuse qui coupe les gens en deux mais en tout cas sur le respect des codes, je pense qu’ils ne seront pas déçus”. Réponse le 11 décembre sur TF1.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 39 = 48