Dérapages : avant la série Netflix, Cantona à l’écran, c’était quoi ? – Actus Ciné


Actuellement à l’affiche de la série “Dérapages”, disponible sur Netflix, l’ancien joueur de foot Eric Cantona s’est construit depuis un quart de siècle une riche et éclectique carrière de comédien. Focus sur les étapes majeures de son parcours.

Stephanie Branchu

Actuellement à l’affiche de la série Dérapages, disponible sur la plateforme Netflix, l’ancien joueur de foot Eric Cantona s’est construit depuis un quart de siècle une riche et éclectique carrière de comédien, naviguant entre comédie, drame, animation et même western. Focus sur les étapes majeures de son étonnant parcours.

DES DÉBUTS CHEZ CHATILIEZ

En 1995, Eric Cantona est encore joueur professionnel de football, évoluant alors dans le club anglais de Manchester United. Mais les neuf mois de suspension écopés suite à un coup de pied contre un supporter permettent au Français de tourner son tout premier long métrage, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du Bonheur est dans le pré, classique de la comédie hexagonale signé Etienne Chatiliez. Eric Cantona y donne la réplique à Michel Serrault, Eddy Mitchell et Sabine Azéma, mais également à son frère Joel.

A L’AISE DANS TOUS LES REGISTRES…

Depuis le début de sa carrière de comédien, Eric Cantona ne cesse de varier les genres. Au sein de sa filmographie, il y a ainsi de la comédie (Le Bonheur est dans le préMookie, où il donne la réplique à un chimpanzé, Les Kaïra), de la comédie dramatique (Ulysse & Mona), du polar (Le Deuxième souffle d’Alain Corneau, nouvelle version du roman de José Giovanni quarante ans après le classique de Melville) et même des rôles dans des productions internationales (voir plus bas).

DANS SON PROPRE RÔLE DE LÉGENDE DU FOOT

En 2007, Eric Cantona incarne son propre rôle de légende du ballon rond dans le long métrage Looking for Eric, signé Ken Loach et présenté en compétition au Festival de Cannes. L’histoire d’un postier de Manchester qui traverse une mauvaise passe et qui s’adresse un soir à son idole… Va-t-elle lui venir en aide ? “Dans le film, je suis le Eric Cantona qui existe dans l’esprit d’Eric Bishop, dans son imagination. C’est ainsi qu’il me voit”, raconte Cantona. “Cela m’a conduit à prendre pas mal de distance par rapport à moi-même, c’était de l’autodérision et j’ai beaucoup aimé cela. J’ai travaillé sur d’autres films, des films où je pouvais me cacher derrière un personnage, mais dans celui-ci je devais être moi-même. C’était un sentiment étrange.”

 

UN PETIT TOUR DU CÔTÉ DE L’ANIMATION…

Particulièrement éclectique, Eric Cantona a goûté deux fois au cinéma d’animation. D’abord en 2013 avec le long métrage Moi, moche et méchant 2, dans lequel l’ancien attaquant prête sa voix au personnage d’Eduardo Perez, patron d’un restaurant mexicain mais qui est en réalité un bad-guy. Puis deux ans plus tard à l’occasion du Pixar Le Voyage d’Arlo, où il incarne le mystérieux Collectionneur.

UNE EXPÉRIENCE INTERNATIONALE

Eric Cantona a beaucoup joué sur les plateaux hexagonaux, mais il s’est également illustré à l’international. On l’a ainsi vu au générique du film historique Elizabeth, emmené par Cate Blanchett, et de Looking for Eric, dont il tient l’un des rôles principaux. En 2014, il donne la réplique à l’acteur danois Mads Mikkelesen dans le western The Salvation, où il incarne le personnage du Corse.

 

ACTUELLEMENT SUR NETFLIX

Eric Cantona est actuellement à l’affiche de la série Dérapages, disponible sur la plateforme Netflix. Un programme salué par la critique dont il a pourtant failli ne jamais faire partie ! Dans Dérapages, l’acteur incarne un homme que le chômage a détruit mais dont la candidature pour un poste de DRH est, contre toute attente, retenue. Il veut y croire à tout prix, quitte à mettre sa famille en danger. Lorsqu’il comprend qu’il n’est qu’un faire-valoir pour conforter une candidature déjà retenue, il profite de l’épreuve finale pour dynamiter le système.

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 + 6 =