Demain nous appartient : “On va découvrir les failles de Charlie” confie Clémence Lassalas – News Séries


Sofia a-t-elle vraiment agressé Charlie dans “Demain nous appartient” ? Clémence Lassalas a répondu à nos questions sur la suite de l’intrigue, qui va révéler les failles de Charlie. Et nous a parlé de l’évolution de son personnage et de ses projets.

Fabien Malot/Telsete/TF1

AlloCiné : Charlie a toujours été présentée comme une peste, mais avec cette nouvelle arche narrative centrée sur elle, les auteurs de Demain nous appartient ont poussé le curseur encore plus loin. Est-ce que vous avez été surprise en découvrant ce qu’ils réservaient à Charlie et jusqu’où elle allait aller ?

Clémence Lassalas : Oui, complètement, parce que je me disais qu’à un moment donné ça allait peut-être s’arrêter (rires). Et finalement non. J’ai été agréablement surprise de voir que les auteurs souhaitaient continuer dans cette direction avec Charlie. C’est un vrai personnage de peste. Elle ne fait pas genre. C’est quelqu’un qui va au bout de ses idées. Le personnage a vraiment été approfondi, donc je suis ravie.

Les comédiens disent souvent que c’est assez jouissif de jouer des “méchants”. Vous confirmez ?

Bien sûr. J’attends toujours avec impatience de découvrir les textes pour savoir quelle crasse Charlie va encore faire (rires). Je m’éclate vraiment à l’incarner. Je crois que la peste c’est un peu mon rôle de prédilection (rires).

Pour l’instant vous avez finalement eu peu de scènes à l’écran depuis le début de l’arche car Charlie est dans le coma. Ce n’était pas trop frustrant d’être au cœur d’une intrigue tout en ayant peu de choses à jouer dans un premier temps ?

Non, pas du tout. Car puisqu’on tourne très vite, je ne suis pas restée très longtemps dans le coma en fait. Et puis même quand Charlie est dans le coma, il se passe des choses autour, donc ça me permet d’en savoir plus sur les personnages qui gravitent autour. Ce qui m’aide moi après pour savoir qui aime bien Charlie et qui ne l’aime pas. Et puis cette intrigue m’a permis d’interagir avec d’autres personnages et de jouer avec des comédiens avec qui je n’avais jamais encore trop joué. Comme Marion Christmann ou Kamel Belghazi. Donc non, ce n’était pas frustrant du tout. Et quand je vois le résultat, car je regarde les épisodes, je vois enfin tout ce qu’il y autour, toute l’enquête dont je n’avais pas complètement conscience, et je trouve ça génial.

Capture d’écran/TF1

Charlie est enfin sortie du coma et, bien qu’elle soit pour le moment incapable de parler, elle a désigné Sofia lorsque Karim lui a demandé d’identifier son agresseur. Que pouvez-vous dire sur ce qui nous attend dans les prochains épisodes ? L’intrigue est-elle sur le point de toucher à sa fin ?

Je pense que ce n’est pas encore vraiment fini… Mais comment ne pas spoiler ? Ce que je peux dire c’est que Charlie reste fidèle à elle-même. Elle va injecter encore un peu plus de doute dans tout ça. A-t-elle été agressée par Sofia ? On ne sait pas. Mais en vérité c’est un plus compliqué que ça. Et ce n’est donc pas encore du tout la fin de l’intrigue.

Avec tout ce qu’elle a fait endurer à Sofia, à Noor, à Gabriel, et à leurs proches, on imagine que les répercussions vont être importantes pour Charlie. Est-ce qu’on peut s’attendre à un déclic et à un changement de comportement ?

C’est certain, tout ça va provoquer un gros changement en elle parce qu’on va découvrir ensuite qu’elle a quand même ses raisons. C’est peut-être là que ça va davantage toucher les téléspectateurs, car c’est à ce moment-là qu’on va comprendre pourquoi elle a développé cet énervement un peu compulsif envers Sofia. C’est lié à tout ce qu’elle a vécu. On va découvrir un peu les failles de Charlie. Ce qui n’excuse pas ce qu’elle a fait, mais peut permettre de comprendre que cette fille est finalement peut-être un peu sensible (rires).

La personne la plus importante dans la vie de Charlie c’est Luke, son frère. Comment va évoluer leur relation ? Est-ce qu’il va lui aussi finir par la rejeter suite à tout ce qu’il a découvert sur elle ?

Non, Luke va continuer à soutenir Charlie car il y a quelque chose qui les lie vraiment tous les deux avec cette agression. Il va continuer à être là pour sa sœur mais il y a quand même quelque chose qui s’est cassé entre eux. Donc Luke va prendre un peu plus son indépendance, et ça va faire de la peine à Charlie. Ils ne vont plus vraiment être le binôme frère-sœur que l’on connaissait, toujours là l’un pour l’autre. Luke va se détacher de sa soeur.

Est-ce que ça a tout de suite bien matché entre Martin Daquin, l’interprète de Luke, et vous sur le tournage ?

Ah oui, vraiment. Martin est un amour, c’est un petit nounours. C’est un mec qui est fondamentalement hyper gentil. Et qui est bienveillant surtout. Donc on s’est tout de suite bien entendu.

Fabien Malot/Telsete/TF1

Charlie a traversé beaucoup d’épreuves cette année, entre la mort de son père, l’arrivée au sein d’une nouvelle famille (les Moreno), et cette agression récente qui l’a plongée dans le coma. Espérez-vous un peu d’apaisement pour elle dans la suite des intrigues ?

Honnêtement, pas vraiment (rires). Peut-être des choses un peu moins dramatiques, oui. Mais ce qui est génial et ce que j’aime avec mon personnage c’est qu’il faut qu’il se passe des choses un peu fortes pour que son caractère de peste se révèle. Donc je pense que si on perdait ça, je ne m’éclaterais plus autant à incarner Charlie. Je me dis que s’il continue à lui arriver des choses fortes, c’est ça qui va la faire évoluer encore. Et dans les deux sens. Que ce soit le côté peste ou le côté sensible.

Depuis son arrivée dans la série, Charlie est l’un des rares personnages à ne pas encore avoir eu droit à une histoire d’amour. Peut-on espérer une relation amoureuse pour elle dans un avenir plus ou moins proche ?

Le problème c’est qu’il y a beaucoup de monde qui la déteste (rires). Donc c’est dur pour elle de trouver un alter ego. Mais je l’espère, oui.

Vous êtes arrivée dans Demain nous appartient fin 2018, à travers une intrigue qui impliquait Flore, Bart, Arnaud, et Charlie. Est-ce que vous saviez déjà à ce moment-là que votre personnage était amené à devenir récurrent ?

Absolument pas. C’est ça qui est fou. On devait venir seulement pour une intrigue de Noël, durant laquelle on débarquait chez les Vallorta, et le père de Charlie avait une aventure avec Flore. On avait tourné ça en octobre 2018 pour une diffusion à Noël. Et ensuite je n’avais plus eu de nouvelles durant quelques temps. Et finalement en janvier la production m’a rappelée et m’a dit “Tu vas revenir avec une famille complète”. J’étais super contente. Et donc ce qui devait au départ durer deux semaines dure maintenant depuis deux ans, c’est dingue.

Depuis la mort d’Arnaud, Charlie s’est éloignée de Flore et de Bart. Est-ce que ça vous manque de ne plus jouer avec Anne Caillon et Hector Langevin ?

Oui, beaucoup. Anne Caillon est super professionnelle, elle m’a appris énormément de choses. Je trouve qu’elle est d’une grande justesse. Et puis Hector Langevin, on ne va pas se mentir, c’est un de mes super potes ici, à Sète. Alors forcément quand on tourne avec des gens qu’on admire un peu et qu’on aime, on a envie de continuer de jouer avec eux. Donc oui ça me manque.

Capture d’écran/TF1

Charlie étant en terminale, comme Sofia, Arthur, ou Jules, elle quittera si tout va bien le lycée à la fin de l’année scolaire. Avez-vous des envies pour votre personnage après le lycée justement ?

J’aimerais bien qu’on puisse la voir devenir adulte, devenir indépendante. Qu’on découvre comment Charlie pourrait réussir, malgré toutes les galères qu’elle a connues, à devenir quelqu’un d’indépendant. Et pourquoi pas devenir plus mature. Ce qui pourrait s’accompagner d’un changement de caractère. J’aimerais bien qu’elle ait un truc à elle, qu’elle trouve sa voie. Et qu’elle soit indépendante aussi bien des Moreno que de tous les autres personnages.

Elle pourrait se découvrir une vocation pour la cuisine, comme Maxime, et rejoindre Ici tout commence…

Ah ça, j’avoue que je ne dirais pas non (rires). Je trouve Ici tout commence vraiment top, super dynamique. Ça pourrait être très marrant d’aller faire un tour là-bas.

Parfois, avec des personnages comme Charlie, qui ne laissent pas indifférents, les téléspectateurs ont du mal à faire la distinction entre la fiction et la réalité. Avez-vous déjà été confrontée à des commentaires de fans pas très sympathiques ?

Oui, j’en ai beaucoup (rires). Il faut dire que sur les réseaux sociaux c’est assez facile. Mais il y a quand même des gens qui arrivent à faire la part des choses entre la fiction et la réalité. Et puis, personnellement, je me dis que si on me fait des critiques sur le comportement de Charlie, ça veut dire que mon jeu est juste et que j’arrive bien à jouer la peste. Mais mes vrais amis savent qui je suis vraiment donc ça ne m’affecte pas trop.

Avez-vous d’autres projets en dehors de Demain nous appartient dont vous pouvez parler ? Des envies de cinéma, de théâtre peut-être ?

Je tourne beaucoup sur Demain nous appartient en ce moment donc c’est un peu compliqué. Surtout vu le contexte actuel. Mais là je tourne en fin de semaine un court métrage sur le harcèlement sexuel dans le milieu du théâtre. Et j’adorerais refaire du cinéma, évidemment. Mais pour être très honnête, j’aimerais bien faire des choses à l’international, parce que je suis bilingue. Donc c’est un projet que je suis en train d’essayer de développer en ce moment. De repartir vers l’Angleterre ou les États-Unis. Ça me plairait beaucoup. Et côté théâtre, on était en train de monter une pièce il y a quelques temps avec des acteurs de Demain nous appartient. Une pièce qui a été repoussée à cause de la Covid, mais le projet va repartir et on pourrait donc nous voir d’ici l’été prochain dans une nouvelle pièce. Et la distribution serait intégralement composée de comédiens de la série.

Propos recueillis le 26 novembre 2020 par téléphone.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 1 = 5