Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 699 du mercredi 1 juillet 2020 [SPOILERS] – News Séries à la TV


Dans le prochain épisode de “Demain nous appartient”… Tandis que la police tient une piste pour retrouver le prédateur, William vient en aide à Samuel. De son côté, Soraya est déterminée à oublier Thomas.

Capture d’écran/TF1

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Mercredi 1 juillet dans Demain nous appartient

LA POLICE TIENT UNE PISTE POUR RETROUVER LE PRÉDATEUR

Au lycée, Gabriel accuse Jules d’être à l’origine du message offensant adressé à sa mère. Le ton monte entre les deux adolescents et Morgane est obligée d’intervenir pour les séparer. Un peu plus tard, l’infirmière est au plus mal car elle n’aurait jamais pensé que son agression se retournerait contre elle de cette façon. Alors qu’elle se demande si elle a réussi à repousser son assaillant parce qu’elle était un homme avant, Sandrine estime que la force qui lui a donné le courage de se battre lui appartient et que cela n’a rien à voir avec son genre. Par la suite, Antoine réunit ses élèves pour leur rappeler que les femmes ne sont pas des objets et combien il est important d’avoir leur consentement avant de tenter quoique soit avec elles. Chloé prend la parole à son tour pour sensibiliser les adolescentes sur leurs corps et sur le fait qu’il est primordial de ne jamais accepter de faire quelque chose dont elles n’ont pas envie sous prétexte de faire plaisir à leur partenaire. Au cours de cette intervention, Jules s’excuse auprès de Gabriel et les deux jeunes hommes font la paix. L’heure étant aux confidences, un lycéen se dénonce pour le tag en précisant qu’il voulait seulement mettre en avant le courage de Morgane et qu’il n’avait nullement l’intention de la blesser. Peu après, Gabriel se dirige vers le bureau de sa mère pour prendre de ses nouvelles. Lorsqu’elle fait part de ses peurs depuis son agression, Gabriel déclare qu’elle est la personne la plus courageuse qu’il connaisse. Et d’ajouter pour la première fois qu’il est fier d’être son fils. En parallèle, Marianne est assaillie par des images de son viol et indique son souhait de faire des changements dans sa maison. Comme elle n’arrive pas à aller au-delà de ce qu’il s’est passé, le docteur Delcourt se confie à son compagnon et admet qu’il lui est difficile qu’il la touche. Compréhensif, Renaud promet d’être là quand elle se sentira prête.

Pendant ce temps au commissariat, la piste du viagra n’a rien donné. Toutefois, Georges est parvenu à découvrir le lien qui unissait les trois victimes. En effet, chacune d’elle a vendu un meuble à un certain “Brocante 23” sur un site de revente en ligne avant leur agression. Après de longues investigations, Georges retrouve l’adresse IP de l’acheteur et remonte jusqu’à un certain Quentin Joubert, un brocanteur de 25 ans habitant à Sète. Tandis que le policier le trouve plutôt beau garçon et qu’il semble bizarre qu’un homme dans son genre puisse être un prédateur sexuel, Sara rétorque que cela n’a rien à voir avec le physique puisque les violeurs recherchent avant tout le pouvoir. En fin de journée, Martin et Georges vont à la boutique où travaille Quentin Joubert pour lui poser des questions. Après que le jeune homme a reconnu faire des achats en ligne sous le pseudonyme de “Brocante 23”, le commandant Constant lui montre son mandat et l’invite à le suivre au commissariat sans faire d’histoire.

WILLIAM VIENT EN AIDE À SAMUEL

Au petit déjeuner, Sofia insiste pour que son père vienne en aide à Samuel et précise qu’elle lui en voudra toute sa vie s’il venait à lui arriver malheur. Plus tard à l’hôpital, William surprend Samuel laissant un message à Leila dans lequel il indique être retombé dans l’alcool. Pour lui changer les idées, William lui propose de venir dîner chez lui mais Samuel décline, préférant s’apitoyer sur son sort. Dans la mesure où son père biologique a refusé l’invitation de William, Sofia se met en tête d’aller le voir au Spoon et toute la famille décide de l’accompagner. Sur place, Samuel accepte finalement avec plaisir de diner avec les Daunier. Au cours du repas, Chardeau partage des souvenirs de son bizutage avec William lors de leur première année en fac de médecine, un moment cher à son cœur puisque c’est là que les deux hommes sont devenus amis.

SORAYA EST DETERMINÉE À OUBLIER THOMAS

Pour faire plaisir à Rémy, Soraya a préparé le petit déjeuner. Malheureusement, l’infirmier doit partir à l’hôpital pour remplacer une collègue malade. Certaine que Rémy est l’homme de sa vie, Soraya se rend au travail déterminée à préserver par ailleurs la carrière professionnelle qu’elle s’est construite. Malgré les sentiments qu’elle éprouve à l’égard de son client, la jeune femme sollicite Lou pour qu’elle aille voir Thomas à sa place et lui dise, sans le blesser, qu’elle ne viendra plus le voir. Afin d’aider la jeune femme, Lou se rend à la prison et informe Thomas que son assistante a été déchargée de son dossier. Le détenu essaie d’en savoir plus mais l’avocate lui fait comprendre que ce qu’il a partagé avec Soraya était une parenthèse sans importance. Même s’il a conscience qu’il ne pourra jamais rien lui offrir, Thomas révèle être tombé profondément amoureux de Soraya. Pour Lou, s’il est sincère, il doit la laisser vivre sa vie. De retour au bureau, elle prétend que Thomas s’est servi d’elle pour sortir de prison. Bien que Soraya refuse de le croire, Lou la somme de l’oublier et de reprendre le cours de son existence. En fin de journée, Soraya reçoit un bouquet de la part d’un anonyme. Alors que la jeune femme pense que c’est sans doute une attention de l’un de ses clients, Rémy se montre jaloux. En réalité, c’est Thomas qui a payé un maton pour envoyer des fleurs à la femme qu’il aime.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 78 = 85