Death Wish sur TF1 : la genèse compliquée de ce film d’action avec Bruce Willis – Actus Ciné



“Death Wish”, vigilante movie réalisé par Eli Roth et emmené par Bruce Willis, est diffusé ce soir sur TF1. Pour l’occasion, retour sur la conception laborieuse du film.

Remake d’Un justicier dans la ville (1974) avec Charles Bronson et adapté librement du roman “Death Wish” de Brian GarfieldDeath Wish d’Eli Roth est un projet de longue date. C’est en effet en 2006 que le long métrage, sorti en 2018 dans les salles françaises, est évoqué pour la première fois.

A cette époque, Sylvester Stallone est pressenti pour incarner le personnage principal, mais l’acteur renonce rapidement pour divergences artistiques. Il souhaite, notamment, que le héros soit un policier intègre au palmarès impressionnant, et non un homme banal pris dans une spirale de violence.

En 2012, le projet refait surface avec Joe Carnahan à la réalisation ainsi que Liam Neeson et Frank Grillo (avec lesquels il vient de travailler sur Le Territoire des loups) au casting. Mais le cinéaste quitte le navire pour plusieurs désaccords avec la Paramount (comme le fait que le studio souhaite engager Bruce Willis).

Gerardo Naranjo (Miss Bala) le remplace en ayant en tête Benicio Del Toro dans le rôle principal, lequel refuse, entraînant le départ du réalisateur. Aharon Keshales et Navot Papushado (Big Bad Wolves) sont ensuite annoncés, mais se désistent à leur tour… Et c’est Eli Roth qui est finalement choisi.

Durant ce long processus de production, les acteurs considérés pour se glisser dans la peau du héros de Death Wish sont, en plus de Neeson et Del Toro, Russell Crowe, Matt DamonWill Smith et Brad Pitt.

Joe Carnahan, qui avait signé un premier jet du scénario, avait déclaré fin 2016 : “J’ai aperçu ce scénario, qui devait être une réinvention du mien, et je serais bien moins sympa si je le commentais. Je pense qu’ils ont exactement ce qu’ils voulaient, et ce n’était pas ce qui m’intéressait.”

Le réalisateur avait également précisé, au même moment, qu’il comptait remanier son script pour en faire un film pourvu de son identité propre : “Une bonne partie du film se déroulait à Los Angeles. C’était beaucoup plus proche de Michael Mann que d’un film avec Charles Bronson.”

A sa sortie, Death Wish obtient de mauvaises critiques : l’intrigue prévisible, l’absence d’originalité dans la réalisation et le jeu monolithique de Bruce Willis sont pointés du doigt. Le film rapporte par ailleurs 48 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 30, ce qui est correct, mais sans plus.

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


24 + = 32