Darmanin a-t-il «bâti un gros mensonge» ?


LA VÉRIFICATION – Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a reproché au ministre de l’Intérieur de mentir sur les chiffres, et nié qu’il y ait 7000 Algériens en situation irrégulière en France. Gérald Darmanin maintient pourtant ses propos. Qui a raison ?

LA QUESTION – S’exprimant pour la première fois depuis la décision française de réduire de moitié le nombre de visas octroyés aux ressortissants de son pays, le président algérien s’en est pris vivement à Emmanuel Macron et son gouvernement. Au cours d’une déclaration publique à des journalistes, Abdelmadjid Tebboune a demandé un «respect total de l’État algérien» aux autorités françaises, puis a répondu plus précisément au ministre français de l’Intérieur sur le sujet des chiffres de l’immigration clandestine en provenance de l’Algérie. « Il n’y a jamais eu 7000 [Algériens à expulser]. La France a évoqué avec nous plus de 94 [Algériens]. Jamais il n’y en a eu 7000 », a-t-il notamment déclaré.

En effet au moment de restreindre l’octroi de visas aux ressortissants des pays du Maghreb, le ministère de l’Intérieur s’était justifié en évoquant notamment ses difficultés à expulser les Algériens présents illégalement sur le territoire. Plus de 7000 Algériens à expulser avaient alors été mentionnés.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 49 = 53