Dalida sur TF1 : quelle actrice a été écartée du projet ? – Actus Ciné


Le biopic consacré à Dalida est diffusé ce soir sur TF1. Mis en scène par Lisa Azuelos et porté par l’actrice italienne Sveva Alviti, le projet a été annoncé en 2012 par une toute autre comédienne censée tenir le rôle-titre…

Dalida de Lisa Azuelos est diffusé ce soir sur TF1, si la mannequin et comédienne italienne Sveva Alviti incarne la célèbre chanteuse dans ce biopic, ce n’est pas elle qui devait tenir le rôle à l’origine. En effet dès 2012, l’actrice française Nadia Farès – qui vivait alors à Los Angeles – annonce à TVMag qu’elle s’apprête à tourner “le film de sa vie” : “J’ai un nouveau projet qui va me faire revenir en France pour une année. Un film sur la vie de Dalida que je devrais tourner en France et en Italie début 2013.” Mais un an après, le projet est toujours au point mort.

Lors de la promotion du long-métrage, la réalisatrice Lisa Azuelos s’est confiée à nos confrères de PurePeople: “Nadia Farès avait le projet de faire Dalida et moi d’en être la réalisatrice, mais on ne s’est pas entendues. Je lui ai donc rendu le projet parce qu’elle en avait les droits avec Orlando (le frère de Dalida) et qu’elle travaillait avec lui. Pendant trois ans et demi, elle a galéré, n’a pas trouvé de réalisateur et n’a pas réussi à monter le projet. Orlando en a eu marre et a dit “je ne veux plus que ce soit elle qui fasse Dalida“”. Orlando a donc finalement recontacté Lisa Azuelos au détriment de la comédienne.

Luc Roux
Sveva Alviti dans le rôle de Dalida

La réalisatrice de LOL se met alors en quête de l’actrice parfaite pour incarner l’interprète de Il venait d’avoir 18 ans. Après avoir auditionné une centaine de comédiennes durant 4 mois, Lisa Azuelos rencontre la mannequin italienne Sveva Alviti et lui demande d’interpréter le titre Je suis malade. Conquise, la réalisatrice embauche la jeune femme. Cette dernière a eu neuf mois pour se préparer au rôle de Dalida, et notamment apprendre le français. 4 heures de maquillage quotidiennes, l’ajout d’une perruque, d’une prothèse de nez et de fausses dents, étaient nécessaires pour que Sveva Alviti devienne l’icônede la chanson française.

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


51 + = 52