CP Sentri Tech : Les termites sont des nuisibles sourds et indolores : Comment s’en prémunir ?


Communiqués de presse, le 17 Février 2021 – Les termites consomment le bois en lamelle, dans le sens des fibres, sans pour autant rejeter de la sciure. Le plus souvent, la trace de leur passage n’est alors signalée que par des trous d’aération aussi petits qu’une tête d’épingle.

Ils peuvent ainsi continuer leur travail à l’abri des regards… jusqu’à la détérioration du bâti. Ils traversent les structures, équipements et autres matériaux du bâti qu’ils ne consomment pas pour atteindre la cellulose. Ce n’est donc pas seulement le bois qu’ils endommagent, mais aussi le plâtre ou encore des gaines électriques ! Et tout cela à votre insu ! La lutte contre les termites doit aussi se baser sur la prévention. Lorsque l’on réside dans une région termitée, il convient en effet d’anticiper leur arrivée. La méthode SENTRI TECH HD propose ainsi une surveillance active, avec élimination de la colonie. Mieux vaut prévenir que guérir…
Leur particularité : la discrétion, et le plus souvent dissimulés hors du champ visuel, ils traversent, consomment et progressent dans l’obscurité et causent des dégâts intérieurs qui sont difficilement détectables à l’extérieur. Par exemple, ils peuvent attaquer une plinthe et juste laisser la couche de peinture en surface. Ainsi, lorsqu’ils sont découverts, il est souvent trop tard…

Stan Buckley, biologiste expert en termites chez Agro Biocide Consult, va dissocier le vrai du faux afin d’en finir avec les idées préconçues en matière de termites.

  • Est-il vrai que les termites attaquent plutôt des vieilles bâtisses ?
    C’est faux. Une maison neuve peut être attaquée. C’est pour ça que le législateur a prévu des dispositifs en pré-construction à mettre en place obligatoirement dans les communes où la présence de termite a été déclarée.
  • Pourquoi est-il obligatoire de protéger les constructions neuves avec un film anti-termite ?
    C’est la Loi no 99-471 du 8 juin 1999 dite « Loi Termite », ses décrets d’applications et ses arrêtés qui oblige à la mise en place d’un dispositif en pré-construction pour se prémunir des termites dans les communes termitées. Il n’y a d’ailleurs pas que le film anti-termite, 2 autres dispositifs sont prévus par la Loi : la barrière physique (par exemple grillage en inox très fin arrêtant les termites) et le vide sanitaire d’au moins 60 cm. Ce dernier dispositif n’arrête pas les termites mais permet de les détecter avant qu’ils ne fassent des dégâts, il est fortement recommandé de l’associer avec un contrat de surveillance comprenant des pièges termite pour arrêter toute infestation et bénéficier d’une inspection annuelle du bâti par un professionnel.
  • Les termites sont-ils dans les sols, dans la terre, à quelle profondeur ?
    Il existe deux principales sortes de termites, les termites de bois sec dont la colonie se trouve dans la maison (rares et peu nuisibles en France métropolitaine) et les termites souterrains dont le coeur de la colonie se trouve sous la terre. La profondeur varie en fonction de l’humidité du sol et du type de sol.
  • Les termites sont invisibles à l’oeil nu ?
    Non, les termites mesurent autour de 1 cm donc sont tout à fait visibles mais par forcément détectables car ils appliquent parfaitement le précepte « vivons heureux, vivons cachés ». Comme ils ont horreur des courants d’air, ils vivent dans le bois. On ne les trouve qu’en creusant le bois ou en défaisant un cordonnet récent dans lequel ils circulent.
  • Le meilleur moment pour éradiquer une colonie ? C’est l’hiver, quand ils dorment ?
    Au contraire, c’est au printemps et en été quand ils sont le plus actifs qu’ils vont consommer l’appât dans les pièges et être éliminés.
  • Quand une colonie est détruite, est-on tranquille ?
    Il ne faut pas baisser la garde avec les termites et toujours conserver un système de surveillance même quand la colonie a été éliminée. Il peut arriver au bout de quelques années qu’une colonie voisine trouve les passages de la colonie précédente et réinfeste le bâtiment.
  • Quelle garantie a-t-on pour s’assurer que la colonie ne reviendra pas ?
    La colonie qui était présente a été éliminée et ne reviendra pas mais une colonie voisine peut réinfester.

⇒ Retrouver l’interview entier sur la salle de presse de l’agence RP Amsterdam Communication : http://www.amsterdamcommunication.fr/presse/accueil.html

 

CE QU’IL FAIT SAVOIR :

Pour assurer un ciblage précis de la colonie, une élimination et un suivi rigoureux, les professionnels sélectionnés et formés sont habilités à appliquer le traitement SENTRI TECH.
Pour résoudre le problème termites auquel un particulier est confronté, l’Applicateur Autorisé SENTRI TECH bénéficie d’une formation continue pour réactualiser ses compétences et des contrôles qualités sur site peuvent être effectués ponctuellement. Ainsi, la préservation du patrimoine peut être conservée.

Le réseau d’applicateurs en France
Le réseau SENTRI TECH c’est 37 entreprises et 72 agences en France. Le traitement SENTRI TECH est exclusivement mis en oeuvre par un professionnel qualifié. L’applicateur SENTRI TECH est un expert de la lutte anti-termites :
› Il a suivi une formation complète, théorique et pratique ;
› Il détient obligatoirement le certificat SENTRI TECH ;
› Il actualise régulièrement ses compétences à travers une formation continue ;
› Il est soumis à des contrôles qualité aléatoires et indépendants ;
› Il est disponible au plus près de chez vous.
Le savoir-faire des applicateurs SENTRI TECH conjugué à l’efficacité de la méthode est l’assurance d’une élimination durable.

 

SENTRI TECH offre la proximité d’un réseau dédié sur toutes les régions termitées, en assurant :
› Le suivi personnalisé de chaque Applicateur : formation commerciale et technique adaptée à chaque client ;
› Le suivi et l’accompagnement technique régulier ;
› L’information réglementaire ;
› Le bilan technique et commercial annuel ;
› Le support promotion et développement.

SENTRI TECH est une méthode anti-termites approuvée et reconnue comme efficace par une quarantaine d’applicateurs spécialisés dans la protection des habitations, depuis plus de 20 ans, répartis sur toute la France. Elle repose sur le placement dans le sol autour de la maison de pièges contenant un appât : ce qui constitue un rempart dissimulé dans le sol.
Aujourd’hui, avec l’appât haute densité nouvelle génération, cette méthode protège contre l’invasion des termites. Ainsi les propriétaires se trouvent avec leur bien protégé et dont celui ci reste valorisé même s’il se trouve en zone termitée.

Le principe actif de la méthode SENTRI TECH repose sur la mue… Les stations Sentrisol sont placées par les applicateurs professionnels certifiés par SENTRI TECH ; elles sont contrôlées régulièrement pour s’assurer de leur action permanente. Lorsque des termites ouvriers rencontrent une station Sentrisol lors de leur exploration, ils consomment l’appât qu’elle contient et contaminent leurs congénères par échange de nourriture (Trophallaxie), lesquels sont également attirés par les phéromones de pistes que les éclaireurs auront laissé pour signifier une bonne source de nourriture.

En moyenne, pour une maison particulière, le coût d’un traitement SENTRI TECH varie de 3 000 à 5 000 €, suivant la surface à protéger et le niveau d’infestation.

 

Pour plus d’informations : https://www.les-termites.com/

 

Contact SENTRI TECH : Olivier MONCHATRE – Tél. 01 30 23 13 40 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact PRESSE : Catherine AMSTERDAM – Tél. 02 43 94 01 71 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargement du communiqué et des visuels HD sur la salle de presse Amsterdam Communication : http://www.amsterdamcommunication.fr/presse/accueil.html





Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 38 = 41