« Choose France », le sommet de l’attractivité française


Lieu de rencontre privilégié entre les investisseurs étrangers et l’exécutif français, la quatrième édition du forum « Choose France » se tient depuis lundi 28 juin 2021 au Château de Versailles.

Alors que la relance économique est forte – grâce au plan France Relance amorcé dès l’été dernier –, l’attractivité économique française est l’une des clés du retour à une croissance élevée et, depuis 2018, « Choose France » l’un des piliers de cette politique d’attractivité.

1 000 emplois d’ici à 2024

À l’occasion de ce nouveau sommet, le président de la République a visité l’usine de Renault (à Douai dans le Nord) qui coordonne avec l’entreprise chinoise Envision un projet de constructions de batteries.

Avec plusieurs milliers d’emplois à la clé, ce projet permettra au département de s’imposer comme un champion dans la construction de batteries dans le monde, et à l’Hexagone d’être à l’avant-poste de l’automobile électrique. 

Une « giga-usine » de production de batteries

Le chinois Envision investit 2 milliards d’euros pour la construction d’une « giga-usine » de production de batteries, dans le cadre du pôle « ElectriCity » que lancera l’entreprise Renault dans le Nord en 2022.

L’arrivée d’Envision à Douai créera près de 1000 emplois d’ici 2024, et permettra la production de 500 000 véhicules électriques dans les années à venir.

Accroître les investissements

À l’instar du Président de la République, le Premier ministre Jean Catex s’est déplacé sur un site industriel pour mettre en valeur l’attractivité de la France. C’est en Eure-et-Loir que le chef du Gouvernement est allé, sur le site de production du groupe familial allemand Vorwerk. L’entreprise allemande, implantée de longue date qui produit des robots de cuisine,  accroît ses investissements et va créer 850 emplois en France, dont 160 sur ledit site.

Produire et fabriquer en France

Comme le démontrent ces projets, le sommet « Choose France » permet au Gouvernement de valoriser l’ensemble des territoires et des atouts français auprès des investisseurs étrangers.

Les trois premières éditions ont abouti sur des investissements concrets et des créations d’emplois sur tout le territoire :

  • 35 projets en sont issus, pour un montant total de 6,5 milliards d’euros ;
  • 20 projets ont intégralement été réalisés et 14 sont en cours de déploiement ;
  • près de 30 000 emplois ont été créés.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 + 2 =