Chicago hebdo – Le maïs plonge après une décision de la Cour suprême américaine


Le cours du principal contrat de maïs coté à Chicago a chuté vendredi après une décision de la Cour suprême américaine permettant à des raffineurs pétroliers de continuer à être exemptés des quotas obligatoires de biocarburants dans leur production.

Une part importante de la production de maïs aux Etats-Unis est utilisée pour produire du bioéthanol.

Dans son jugement rendu vendredi 25 juin, la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis estime qu’il est « entièrement naturel et conforme à l’usage ordinaire » pour des raffineurs dont les exemptions sont arrivées à expiration de chercher à les prolonger même si un certain laps de temps s’est écoulé.

« Cela fait penser à l’étudiant étourdi qui demande une « extension » pour la remise de sa dissertation après le dépassement de la date limite, au locataire qui fait de même après avoir dépassé la durée prévue par son bail, ou à des parties négociant une « extension » de leur contrat après son expiration », écrivent les juges de la Cour suprême.

Cette décision, adoptée avec six votes favorables et trois votes défavorables, casse un jugement d’une cour inférieure, qui avait estimé que l’Agence de protection de l’environnement (EPA) avait eu tort d’accorder des dispenses.

Une loi américaine impose aux raffineries américaines d’intégrer un certain pourcentage de biocarburant, comme le bioéthanol, dans leur production ou de payer des crédits pour s’en affranchir.

Selon des informations de presse, l’administration Biden envisage d’assouplir la réglementation actuelle pour soulager les raffineurs n’ayant pas les moyens de payer ces crédits, qui évoluent actuellement à des niveaux records.

Le maïs, le blé et le soja ont également souffert vendredi des prévisions de précipitations dans les zones productrices.

« Le week-end va être pluvieux dans le nord du Midwest et dans les Grandes Plaines », note Jacquie Holland de Farm Futures. « Des averses vont recouvrir la région jusqu’à dimanche, soulageant de manière opportune des Etats touchés par la sécheresse. » Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre, le plus échangé, a conclu à 6,4075 dollars contre 6,5200 dollars à la précédente clôture, baissant de 1,73%.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,1925 dollars contre 5,3600 dollars jeudi, en chute de 3,12%.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 12,6975 dollars contre 12,9175 dollars la veille, reculant de 1,70%.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 7 = 10