Chicago hebdo – Le maïs chute sur fond de craintes pour la demande en biocarburants


Le cours du principal contrat de maïs coté à Chicago a dégringolé vendredi après des informations de presse indiquant que l’administration Biden envisagerait d’assouplir les réglementations sur le raffinage de biocarburants. Le soja et le blé ont aussi reculé.

«  L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) réfléchit à des moyens de soulager les raffineurs pétroliers qui se disent sous pression en raison des obligations d’intégrer un certain pourcentage de biocarburants dans leur production », explique Ben Potter de Farm Futures Daily. La crainte que les obligations ne soient relâchées pèsent sur le prix des matières agricoles.

Si les raffineurs ne se plient pas aux obligations réglementaires, ils sont contraints de payer un crédit. Or, explique M. Potter, ces crédits « évoluent actuellement à un plus haut historique ». Le maïs, dont une part importante de la production aux États-Unis est utilisée pour produire du bioéthanol, a accusé des pertes importantes.

Le soja a lui été affecté, par ricochet, par la dégringolade des prix de l’huile de soja, dont se servent aussi les raffineurs pour produire du biocarburant. Les prix agricoles ont également été lestés vendredi par les prévisions météorologiques dans plusieurs régions productrices des États-Unis.

« Des régions affectées par la sécheresse dans le Dakota du Nord et du Sud et dans l’ouest de l’Iowa s’attendent à l’arrivée de pluies salutaires entre aujourd’hui et lundi », indique M. Potter.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a conclu à 6,8075 dollars contre 6,8375 dollars à la précédente clôture, baissant de 0,44 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet a terminé à 6,8450 dollars contre 6,9900 dollars la veille, reculant de 2,07 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en juillet a conclu à 15,0850 dollars contre 15,4400 dollars mercredi, perdant 2,3 %.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


60 + = 63