Chicago hebdo – Blé et maïs poursuivent leur repli, sous la pluie


Les cours du blé et du maïs se sont de nouveau repliés vendredi, toujours orientés à la baisse par les pluies qui tombent sur le centre des Etats-Unis et favorisent les cultures.

Depuis la publication du rapport sur les surfaces agricoles, qui avaient vu maïs, soja et blé s’envoler, les prix du blé ont progressivement reculé, sans vrai facteur de soutien.

« Il doit y avoir plus de pluie dans l’Iowa et le milieu des États-Unis cette semaine », a expliqué Peter Mooses, du courtier RJO Futures, « ce qui est bon pour les récoltes ».

Le prix du principal contrat à terme sur le blé de Chicago a été amputé de près de 10 % depuis la clôture du 30 juin.

Mais l’agriculture s’appuie sur un équilibre fragile, et trop de pluies pourraient finir par affecter les rendements, prévient Peter Mooses.

Le marché scrutera donc avec attention le rapport hebdomadaire du ministère de l’Agriculture (USDA) sur l’état des cultures, attendu lundi, qui devrait en dire plus sur la tendance.

Si le blé tendre rouge d’hiver, principale variété échangée à Chicago, se porte bien, le blé de printemps, coté à Minneapolis, souffre lui de la vague de sécheresse qui a frappé ces derniers jours le nord-ouest américain, l’une de ses principales région de production.

Selon le dernier rapport sur la progression des cultures, publié mardi par l’USDA, les producteurs de l’État du Washington, parmi les plus touchés par les pics de température très inhabituels, ont rapporté que 68 % de leurs cultures étaient en « mauvais » ou « très mauvais » état.

Le blé de printemps représente environ un quart de la production américaine de cette plante.

« Les deux prochaines semaines nous renseignerons davantage » sur l’orientation de la récolte, prévoit Peter Mooses.

Le maïs, lui, bénéficie, comme le blé d’hiver, d’une météo clémente, avec aussi de la pluie au programme, ce qui tend à contracter les prix.

Quant au soja, il a enregistré un rebond, les mêmes pluies lui étant moins favorables, surtout si elles deviennent abondantes.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre (le plus échangé), a fini à 6,15 dollars, contre 6,18 dollars jeudi, en baisse de 0,48%.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,17 dollars, contre 5,2375 dollars à la clôture précédente, soit un repli de 1,28%.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 13,2925 dollars, contre 13,1950 jeudi, abandonnant 0,73%.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


58 + = 61