Bottas remporte la course sprint et souffle la pole à Verstappen, Hamilton partira 10e au Brésil


Le Finlandais a réalisé un joli coup de force en privant Verstappen de la pole à Sao Paulo. Relégué en fond de grille, son coéquipier Lewis Hamilton a lui remonté 15 places lors de la course sprint.

La course sprint a rendu son verdict. Quelques heures après les sanctions prononcées au lendemain du «DRSgate», tout le paddock s’est replongé dans des considérations sportives à la veille du Grand Prix du Brésil, 18e manche de la saison de Formule 1. Et à Interlagos, c’est Valtteri Bottas qui partira en pole position ce dimanche (18h). Le Finlandais a soufflé Max Verstappen, parti en pole suite au déclassement de Lewis Hamilton, dès le premier virage grâce à un départ parfait.

Le Néerlandais, qui a écopé de 50 000 euros d’amende pour avoir touché à l’aileron d’Hamilton à l’issue des qualifications vendredi, partira donc en deuxième position après avoir cédé devant la stratégie agressive de Mercedes. «Mad Max» aurait même pu reculer un peu plus s’il n’avait pas récupéré sa deuxième position aux dépens d’un Carlos Sainz (Ferrari) qui avait profité de ses déboires en début de course, où il s’est plaint de sa boîte de vitesse. Sergio Perez complète la deuxième ligne et permet d’entrevoir de nouveaux gros points pour Red Bull.

Gasly et Ocon dans le top 10

Cinquième de cette course sprint longue de 24 tours et environ 100 km, Hamilton a réalisé une superbe remontée et s’octroie le droit d’y croire encore, en dépit de ses 19 points de retard sur Verstappen et sa pénalité de cinq places sur la grille dimanche, en raison d’un nouveau changement de moteur. Le septuple champion du monde, qui a sifflé la cinquième place à son compatriote Lando Norris (McLaren) dans le dernier tour, partira 10e et aura cette fois 71 tours pour regagner les avant-postes.

Huitième de la course sprint, Pierre Gasly a confirmé que son Alpha Tauri était plus dominante dans l’exercice chronométré sur un tour (5e des qualifs vendredi) après avoir été avalé aisément par Hamilton, comme son poursuivant Esteban Ocon (Alpine, 9e), qui devance toutefois son coéquipier Fernando Alonso, meilleur temps des essais libres plus tôt ce samedi. Septième devant Gasly, Charles Leclerc (Ferrari) partira donc sixième dimanche en raison de la pénalité d’Hamilton.



Source link