“Block withholding resilience” par Cyril Grunspan et Ricardo Perez-Marco






Dans un article scientifique publié hier sur arxiv.org, Cyril Grunspan [1] et Ricardo Perez-Marco [2] démontrent qu’une modification mineure du protocole Bitcoin permettrait de le rendre en phase avec les intérêts des mineurs.

Les deux mathématiciens préconisent de prendre en compte la production de blocs orphelins dans la formule d’ajustement de difficulté pour faire en sorte que la stratégie honnête préconisée par Satoshi Nakamoto – et qui consiste à toujours miner sur le dernier bloc de la timechain – soit la stratégie de minage la plus rentable.

« On sait depuis un certain temps que le consensus de Nakamoto, tel qu’implémenté dans le protocole Bitcoin, n’est pas totalement aligné sur les intérêts individuels des participants. Plus précisément, il a été montré que des stratégies de rétention de blocs peuvent exploiter l’algorithme d’ajustement de la difficulté du protocole et obtenir un avantage indu. Cependant, nous montrons qu’une modification de la formule d’ajustement de la difficulté prenant en compte les blocs orphelins fait du minage honnête la seule stratégie optimale. Étonnamment, cela est reste vrai lorsque les blocs orphelins sont récompensés par un montant inférieur à la récompense de bloc officielle. Cela incite à signaler les blocs orphelins. Les résultats sont indépendants de la connectivité de l’attaquant. »

L’article : Block withholding resilience par Cyril Grunspan et Ricardo Perez-Marco


[1] Responsable pédagogique du département d’Ingénierie Financière de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard-de-Vinci.

[2] Directeur de recherche au CNRS.










Source link

Lire aussi article :  Notre jardin secret.: Une saison au jardin: la terrasse