Bilan qualitatif du blé tendre 2022 – « Cette récolte permettra de répondre aux exigences de tous les clients »


FranceAgriMer et Arvalis-Institut du végétal ont publié, fin septembre, les résultats complets de leur enquête concernant la qualité des blés français 2022, à l’entrée des silos. « Cette récolte permettra de répondre à la diversité des utilisations pour l’ensemble des caractères physiques et technologiques », précisent les deux organismes, suite aux données collectées.

Tous les observateurs ont déjà souligné la grande disparité des rendements en blé tendre pour la récolte 2022 en fonction de la profondeur des sols, suite aux stress climatiques. « La production de blé tendre s’établit à 34,1 millions de tonnes, soit une baisse de 2,4 % par rapport à la moyenne quinquennale », rappellent FranceAgriMer et Arvalis-Institut du végétal.

Sur le plan qualitatif, les deux organismes rendent un bilan plutôt positif au vue des résultats complets compilés : « cette moisson permettra de répondre aux exigences de tous les clients, tant sur le marché intérieur français qu’à l’export ». Même si, là encore, des disparités apparaissent. 

Détails des résultats qualitatifs

Exemple notamment avec la teneur en protéines. En effet, « les moyennes régionales s’échelonnent de 10,4 % à 13,1 % selon un gradient Sud-Est – Nord-Ouest. La moyenne est de 11,4 % pour le pays et au total, 73 % des blés affichent un taux de protéines supérieur à 11 % ». « Malgré les fortes chaleurs rencontrées au moment du remplissage des grains et des orages en fin de cycle, les poids spécifiques sont majoritairement bons, à 78,3 kg/hl en moyenne. Ils se répartissent selon un gradient Nord-Sud, les plus élevés étant observés dans les Hauts-de-France. 88 % de la collecte affiche des poids spécifiques supérieurs à 76 kg/hl, dont 61 % au-dessus de 78 kg/hl ».

Lire aussi article :  EA reconnaît que la sortie surprise du multi de Halo Infinite a fait du mal à Battlefield 2042

Concernant les indices de chute d’Hagberg, ils sont également « d’un très bon niveau pour cette moisson 2022, grâce au climat majoritairement sec au moment de la récolte : 96 % de la collecte est au-dessus de 240 secondes. De la même façon, les blés ont été récoltés avec une teneur en eau exceptionnellement basse, garantissant ainsi une bonne conservation des grains. »

« Sur le plan de la qualité technologique, la force boulangère atteint 177 en moyenne. Les pâtes présentent des P/L équilibrés à 0,8 en moyenne. Les indices d’élasticité témoignent d’un profil rhéologique de la pâte équilibrée à tenace. Enfin, la qualité boulangère est d’un bon niveau, estimée à 258 sur 300, avec notamment un bel aspect de pain et de beaux volumes. »



Source link