Benzema magistral, Lloris et Pogba monstrueux


Retrouvez les notes des journalistes du Figaro après la victoire des Bleus en finale de la Ligue des nations dimanche soir (1-2) contre l’Espagne.

Baptiste Desprez à Milan et Guillaume Loisy

Hugo Lloris (8) : Jusqu’à la frappe croisée victorieuse d’Oyarzabal (64e) sur laquelle il n’est pas irréprochable, le capitaine des Bleus n’a rien eu à faire si ce n’est se coucher sur un tir écrasé de Sarabia (12e). Puis il a (encore) sauvé la patrie devant Oyarzabal (88e) et Pino (90e+4). Jeu au pied douteux mais on lui pardonne.

Jules Koundé (5,5) : Tranchant dans les duels, sa couverture et ses retours dans les pieds des Espagnols ont été très précieux. Début de 2e période plus difficile avec une perte de balle dangereuse (53e) mais le Sévillan a bien sorti son meilleur match en bleu.

Dayot Upamecano (3) : Entré avant la pause à la place d’un Raphaël Varane blessé et en grosses difficultés face aux décrochages incessants d’Oyarzabal, le Munichois s’est complètement raté dans son duel avec l’ailier de la Real Sociedad sur l’ouverture du score (64e). Sa relance hasardeuse a failli coûter l’égalisation espagnole (88e).

Presnel Kimpembe

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 + 7 =