Balthazar : l’identité du meurtrier, la scène finale choc… La créatrice réagit au dernier épisode de la saison 3 – News Séries à la TV


La saison 3 de “Balthazar” vient de s’achever sur TF1 avec un final choc, qui a mis un terme au mystère entourant la mort de Lise. Mais l’identité du meurtrier était-elle prévue depuis le début ? Clothilde Jamin, la créatrice, nous a répondu.

THIBAULT GRABHERR / TF1

Attention, cet article contient des spoilers sur l’épisode final de la saison 3 de Balthazar, diffusé ce soir sur TF1. Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Après trois saisons, les scénaristes de Balthazar ont finalement décidé de refermer pour de bon le chapitre consacré au mystère de la mort de Lise, la femme du légiste incarné depuis 2018 par Tomer Sisley. Le dernier épisode de la saison 3, “Noces rouges”, diffusé ce soir à 21h05 sur TF1, a en effet offert aux téléspectateurs toutes les réponses qu’ils attendaient. En révélant notamment que le tueur en série responsable du meurtre de Lise et de plusieurs autres victimes n’était autre que… Maya (Leslie Medina), la jeune femme dont Balthazar était tombé amoureux la saison dernière. Et qu’il a fini par épouser dans ce final riche en rebondissements qui s’est achevé dans un bain de sang.

Ce n’est donc pas par hasard si Maya a fait son entrée dans la vie du héros en début de saison 2. Mais pour autant, l’identité du meurtrier que traquait Balthazar depuis toutes ces années ne faisait pas partie des éléments décidés dès le départ par les créatrices de la série, puisque Clothilde Jamin nous racontait récemment en interview que les auteurs “ont eu à peu près 250 coupables potentiels” avant d’arrêter leur choix sur le personnage incarné par Leslie Medina. “Le choix de faire de Maya la meurtrière est arrivé avec la comédienne, avec la relation entre Maya et Balthazar, et ce qui se dégageait d’eux”, confie la co-créatrice de la série policière à succès de TF1. “Ça a mûri au fil de la saison 2. Ce qui est certain c’est que c’était la trahison grecque absolue. Maya c’est l’innocence, c’est la pureté, c’est cette promesse de bonheur pour Balthazar. On a assez rapidement trouvé ça logique que ce soit elle mais on ne s’est pas tout de suite dit “Ce sera elle la meurtrière”.

Et pour ne pas éveiller trop vite les soupçons des téléspectateurs, Clothilde Jamin et les scénaristes de Balthazar ont donc imaginé le personnage de Janvier (François Feroleto), afin de mieux brouiller les pistes et de maintenir le suspense jusqu’au bout de la saison 3 et de son final en apothéose. “Ce qu’on voulait, lorsqu’on a créé la saison 3, c’est que Maya arrive cachée. Et c’est pour ça qu’on a créé le personnage de Janvier, qui fait paravent entre Maya et le spectateur. C’était important pour nous que ce ne soit pas trop évident bien sûr, et en même temps on ne voulait surtout pas que Maya sorte du chapeau. Janvier, qui est superbement interprété par François Feroleto, est hyper flippant, il a ce sourire dérangeant, et on sait qu’il y autre chose derrière, on s’en doute, on sait que ce n’est pas un simple pervers. Par contre tout le passif du tueur, cette histoire de mains, ça pour le coup on l’avait depuis le début. Pourquoi le tueur tue-t-il ? Pourquoi est-il fasciné par les mains ? C’est quelque chose qu’on avait imaginé dès le départ”.

THIBAULT GRABHERR / TF1

La résolution du mystère centré sur la mort de Lise n’est cependant pas le seul choc de ce dernier épisode puisque le final de la saison 3 s’achève sur Balthazar qui se vide de son sang au beau milieu d’une route perdue en pleine campagne, après avoir été poignardé dans le cou par Maya juste avant que cette dernière ne soit arrêtée par la police. Hélène (Hélène de Fougerolles) se précipite alors aux côtés de Balthazar et le supplie de s’accrocher et de ne pas l’abandonner, lui répétant qu’elle l'”aime tellement”. Et si une saison 4 n’avait pas déjà été commandée par TF1, cette dernière séquence riche en émotions pourrait ressembler à s’y méprendre à une fin de série, marquée par la mort de son héros. Heureusement, le légiste incarné par Tomer Sisley devrait être bien vivant la saison prochaine (par quel miracle, on ne sait pas), mais Clothilde Jamin nous a en tout cas confié que l’idée était de finir sur une “vraie mise en danger” pour Balthazar. “À la base on voulait vraiment finir sur quelque chose de choquant, avec une vraie mise en danger sur la vie de Balthazar. (…) On a toujours imaginé cette fin comme une tragédie. Des gens qui s’aiment trop, qui s’aiment mal, et qui finissent par s’entretuer. Les 10 dernières minutes de la saison, pour moi, c’est vraiment : à quel point l’amour peut amener au meurtre. Dans le cas de Maya comme dans le cas de Balthazar”.

Et bien évidemment, cet ultime rebondissement scénaristique, qui laisse penser que Balthazar pourrait succomber à ses blessures, était également un moyen d’offrir une fin bouleversante, épique, poétique, et plus ou moins fermée, à la série dans le cas où Tomer Sisley, qui multiplie les projets, n’avait pas souhaité rempiler pour une saison 4. “Oui, aussi. On ne sait jamais de quoi l’avenir est fait. On souhaite toujours que cela continue, et fait toujours en sorte de se laisser la possibilité de continuer, mais effectivement on ne sait jamais si les comédiens seront partants pour une saison supplémentaire ou si la chaîne sera satisfaite des audiences”. Mais la saison 3 ayant réalisé des records d’audience sur TF1 depuis son lancement le 12 novembre, une saison 4 a rapidement été validée par la Une, et les tournages devraient normalement reprendre dans le courant du premier semestre 2021. Pour des nouveaux épisodes annoncés comme “la saison du renouveau” par Clothilde Jamin.

La bande-annonce de la saison 3 de Balthazar :

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


71 + = 73