Au château de Chambord, un patrimoine revivifié


Il est le château de la Loire le plus imposant, et la seule demeure royale restée quasiment intacte cinq siècles après la pose de sa première pierre : Chambord se visite autant pour ses intérieurs grandioses que pour ses jardins, qui ont retrouvé leur splendeur originelle il y a trois ans. Les amateurs d’architecture apprécieront ses larges balcons et son escalier à double révolution, qui permet de monter ou descendre sans se croiser. C’est aussi là, dans les salles du deuxième étage, la chapelle et le parc du château, que Lydie Arickx (née en 1954) a installé ses Arborescences expressionnistes.

Ce qu’il faut savoir

Elle pratique la peinture monumentale aussi bien que la sculpture expérimentale : la Française Lydie Arickx fait corps avec les matières dont elle explore inlassablement les possibles et les limites, à la recherche de nouvelles textures et effets visuels. Globe de résine renfermant des dizaines de membres humains, poumons de cochon en impression 3D, fœtus en céramique… L’artiste travaille volontiers en famille, avec son mari et son fils, ce dernier l’aidant à découvrir des matières inédites.

Ses formes sont biomorphiques, dérangeantes, et évoquent un cabinet de curiosités devenu punk. Dans le parc de Chambord, des troncs d’arbres aux racines folles répondent aux fresques immenses de l’intérieur du château, parcourues de lignes sinueuses. Le contraste avec l’endroit est détonnant… Pas de doute, le patrimoine ancestral de Chambord bouge encore !

Où le voir

Accessible en quelques minutes de voiture depuis Blois, le château de Chambord a été construit à partir du début du XVIe siècle selon la volonté de François Ier. Léonard de Vinci, proche du roi, y aurait apporté un peu de son immense savoir-faire. Inscrit à l’Unesco, le château ne compte pas moins de 426 pièces, 83 escaliers et 282 cheminées. Un vrai labyrinthe !

Vue de l’exposition « Lydie Arickx : Arborescences » au château de Chambord

i

© Domaine National de Chambord / Olivier Marchant

Vue de l’exposition « Lydie Arickx : Arborescences » au château de Chambord

i

© Domaine National de Chambord / Olivier Marchant

Vue de l’exposition « Lydie Arickx : Arborescences » au château de Chambord

i

© Domaine National de Chambord / Olivier Marchant

Arrow

Lydie Arickx : Arborescences

Du 30 mai 2021 au 17 octobre 2021

www.chambord.org

Arrow

Domaine national de Chambord

Arrow

Retrouvez dès demain une nouvelle destination arty sur BeauxArts.com

Arrow

Encore plus de balades à découvrir dans notre supplément gratuit “Le guide de toutes les expositions de l’été 2021”



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


43 + = 48