Aristide Barraud, entre ciel et tours


« Si un jour prochain, dans un futur imminent ou lointain, on me nomme artiste, je le devrais à ces heures suspendues entre ciel et terre à construire sur des fondations fissurées. » Aristide Barraud, ancien rugbyman professionnel blessé lors de l’attentat du Bataclan, s’est définitivement détourné de ses premières amours pour se glisser dans la peau d’un artiste – notamment en étudiant auprès de JR au sein de la section art et image de l’école Kourtrajmé. Dans ce court-métrage tourné en 2020, il filme le bâtiment B5, dernière tour de la cité des Bosquets à Clichy-Montfermeil, et raconte des mois attentifs à en observer la destruction.

Entre les plans récents de cet édifice en décrépitude, quelques documents d’archives lui redonnent vie. Pour habiller le tout, l’artiste raconte les histoires parallèles de sa reconstruction intime et de la destruction de cette tour : « un cycle se ferme, un autre s’ouvre ». Sur les murs du B5 déjà vide, entre les gravats et les démolisseurs, sont accrochés ses portraits en noir et blanc d’anciens habitants, et quelques messages sont peints sur les murs.

Ces clichés, qui disparaissent dans les ruines du bâtiment petit à petit détruit, Aristide les expose aujourd’hui sur les façades des immeubles et le long des palissades de travaux du Grand Paris. Il les voulait immenses pour réinventer des repères visuels disparus. Parmi eux, une petite série d’images interpelle : les couleurs vives et les imprimés kitschs des « papiers peints dévoilés » contrastent avec la sobriété et l’allure urbaine des portraits. Les épaisseurs accumulées des tapisseries témoignent des strates des vies qui s’y sont succédées. Le vent et la pluie emporteront les encres et décolleront le papier, mais sans nostalgie pour l’artiste : comme la tour démolie, leur histoire sera éphémère.

Aristide Barraud, Espion, 2020

i

Photographie argentique • © Aristide Barraud

Vue des collages d’Aristide Barraud à Clichy-Montfermeil, 2021

i

Collage urbain • © Aristide Barraud

Vue des collages d’Aristide Barraud à Clichy-Montfermeil, 2021

i

Collage urbain • © Aristide Barraud

Arrow

À découvrir cet été

Dans le cadre du festival L’été des ateliers des Ateliers Médicis, Aristide Barraud a collé ses photographies dans la ville de Clichy-Montfermeil.

Plus d’infos en ligne : www.ateliersmedicis.fr



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 + 1 =