Amnesia – Rebirth : la saga horrifique s’enrichit d’un nouvel opus et prend date avec un Trailer


Sorti en 2010 et développé par cinq personnes à peine, le jeu “Amnesia : The Dark Descent” était un sommet du survival horror. Après un 2e opus moins réussi en 2013, le studio Frictional Games annonce “Amnesia : Rebirth”, pour le 20 octobre. Images !

Frictional Games

Séquence flashback. Il y a (presque) tout juste dix ans déboulait un petit Survival Horror vidéoludique du nom d’Amnesia : The Dark Descent. Développé dans la douleur par une équipe de cinq personnes, largement inspiré de l’oeuvre L’Affaire Charles Dexter Ward du grand H.P. Lovecraft, le titre plongeait les joueurs dans une hallucinante descente aux Enfers digne des meilleurs films d’horreur. Un sommet du Survival Horror qui demandait un coeur (sacrément) bien accroché.

Pour mémoire, Amnesia : The Dark Descent permettait au joueur de se glisser dans la peau d’un certain Daniel. Amnésique, on ignorait tout ou presque de lui au début du jeu. Dans une lettre qu’il s’était écrite à lui-même, ce dernier avait fait le choix de tout oublier, afin de mener à bien une ultime tâche : tuer un certain baron Alexander von Brennenburg. Pataugeant avec rage dans les marais nauséeux de son subconscient, Daniel s’enfoncait toujours plus profondément dans les entrailles du château, tandis qu’une ombre démoniaque le traquait sans relâche pour le tuer.

Tout en brassant les thèmes chers à l’univers de Howard Phillips Lovecraft (culpabilité héritée, fuite et destin compromis par des forces obscures, aliénation mentale et physique…), réalisé par une petite équipe de passionnés qui jouait d’ailleurs sa survie avec ce titre, gigantesque pied de nez aux productions dotées d’un budget au minimum cent fois supérieur, Amnesia : the dark Descent s’inscrivait au panthéon du Survival Horror.

La suite, Amnesia : a Machine For Pigs, sortie trois ans plus tard et développée cette fois-ci par un autre studio indé, Thechineseroom, se déroulait en 1899 dans un univers steampunk victorien du plus bel effet. Mais on était très, très loin de l’esprit Survival Horror du premier opus, et fatalement plusieurs crans en-dessous de son aîné.

Frictional Games, le studio développeur du premier volet, vient tout juste d’annoncer un 3e chapitre à la saga : Amnesia : Rebirth, qui sera disponible le 20 octobre prochain. Reprenant la main sur le développement, le studio plongera cette fois-ci les joueurs en Algérie, dans la peau d’une femme du nom de Tasi Trianon, qui se retrouve en plein milieu du désert et ne sachant pas comment ni pourquoi elle est arrivée là, après le crash de son avion.

“Amnesia n’est pas juste un truc de maison hanté de plus, mais un voyage émotionnellement éprouvant” a déclaré Thomas Grip, responsable en charge du développement du jeu. “Nous voulons aller au-delà du simple jump scare, que les joueurs soient affectés plus profondément. Si Amnesia : Rebirth contiendra des rencontres terrifiantes et des moments que vous êtes en droit d’attendre dans un jeu Amnesia, il est aussi bien plus centré sur la narration que les précédents jeux. Nous voulons que les joueurs puissent nouer des liens forts avec Tasi et son voyage”. Voilà pour la profession de foi. Vu le pedigree du studio, on peut leur faire confiance pour leur tout prochain jeu, qui sera disponible sur les plateformes Steam, GOG et Epic Game Store, et, très probablement, sur PS4. On imagine que quelques Djinn seront évidemment au menu…

En attendant, place à la bande-annonce !

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


50 + = 55