Agroalimentaire – Le groupe Bel dissocie sa gouvernance, Cécile Béliot devient directrice générale


Le groupe familial Bel, propriétaire de Kiri, Babybel ou encore la Vache qui rit, a annoncé lundi avoir dissocié sa gouvernance, conformément au plan annoncé il y a un an : Antoine Fiévet, PDG depuis 2009, partage désormais les rênes avec Cécile Béliot, qui devient directrice générale.

« J’ai présenté une feuille de route à cinq ans aux actionnaires mais, dans le contexte qui est le nôtre, ils savent qu’il y a énormément de volatilité et d’incertitudes, alors ce qui est regardé, c’est ce qui est mis en place pour assurer la résilience du modèle dans le temps », a expliqué Mme Béliot, arrivée dans le groupe centenaire en 2018 comme DG adjointe stratégie puis DG adjointe groupe. Antoine Fiévet conserve la présidence du groupe.

« On n’est pas dans un esprit de contre-pouvoir mais plus dans un esprit de tandem », déclarait en mai 2021 à l’AFP M. Fiévet, issu des familles fondatrices des fromageries Bel, qui sont toujours actionnaires majoritaires.

« Le monde est devenu beaucoup plus complexe, donc deux têtes valent mieux qu’une. Il y a une très grande complémentarité entre Cécile et moi ».

Malgré l’inflation, aggravée par la guerre en Ukraine, l’ambition n’est pas mince : devenir leader du snacking sain, que le groupe porte à travers trois catégories : le lait, le fruit et le végétal.

« On est en permanence en train d’adapter, de devoir rendre nos organisations ultra agiles, ultra réactives. Il n’y a plus du tout, de mon côté, la moindre illusion sur la capacité de planification, mais on sait où l’on doit aller, même si l’itinéraire change tout le temps », explique encore Cécile Béliot.

Agée de 48 ans, Mme Béliot a passé sa carrière dans l’agroalimentaire.

Diplômée de l’Essec, elle a fait ses armes comme cheffe de produits chez Kraft Food France en 1997, avant de rejoindre le fleuron français du secteur, Danone, où elle est restée 17 ans et a dirigé la division des eaux avec Evian ou Volvic.



Source link