À Paris, trois autres médecins de l’hôpital Tenon mis en cause par des patientes


ENQUÊTE – Ces trois praticiens sont issus ou étaient issus du même service que celui du docteur Daraï, qui fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire pour «viol en réunion» et «viol par autorité sur mineur de plus de 15 ans».

Alors que le gynécologue spécialiste de l’endométriose Emile Daraï fait l’objet de deux plaintes, l’une pour «viol par autorité sur mineur de plus de 15 ans» et l’autre pour «viol en réunion», à Paris, au moins trois autres médecins de l’hôpital Tenon qui sont ou étaient issus du même service, sont mis en cause par leurs patientes. Elles dénoncent «des problèmes récurrents» au sein de cet établissement qui, selon elles, «relèvent de la maltraitance».

Cela fait presque dix ans qu’elle essaye d’oublier ce qu’il s’est passé lors d’une consultation à Tenon. Il y a quelques jours, Nathalie* est tombée sur les articles du Figaro au sujet du docteur Daraï. «Au début, quand j’ai vu le titre, je pensais qu’on parlait de mon médecin, le professeur M.B., qui travaillait avec le docteur Daraï. Tout est remonté à la surface».

Trois autres médecins mis en cause

Nathalie est admise aux urgences en 2013 pour des douleurs au ventre. Elle a alors tout juste 27 ans. Sur place, «je ne suis pas appelée par mon nom, mais par un numéro», se rappelle-t-elle.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 15 = 24