À La Gacilly, le regard tourné vers l’Orient


Perdu au cœur de la Bretagne, à quelques encablures de la mythique forêt de Brocéliande, le bourg de La Gacilly est mondialement connu pour être un haut lieu de « la cosmétique végétale ». Et, de plus en plus aussi, de la photographie ! Le berceau de la société Yves Rocher accueille en effet depuis 2004 un festival de photo en plein air. Quelque 370 photographes ont déjà pu afficher leurs images dans la ville, sur des thématiques éthiques, sociales et environnementales.

À ne pas rater

Cette année, l’Orient est à l’honneur dans les rues et jardins de la ville. Ou plutôt des visions d’Orient. Une grande et belle rétrospective d’Abbas, membre de l’agence Magnum disparu en 2018, est organisée sur le site de la Prairie. Le noir et blanc s’exprime en finesse dans de puissantes images, dont certaines restées célèbres. Ebrahim Noroozi, lui aussi Iranien, dont le travail a déjà été remarqué et récompensé par le World Press Photo, expose dans le jardin des Marais ses images oniriques et glaçantes du lac d’Ourmia, l’un des plus grands lacs salés du monde, en train de disparaître sous l’effet du réchauffement climatique. Sur les murs de l’ancien moulin de la cité, transformé en musée et boutique Yves Rocher, s’affichent des portraits d’Afghanes que Fatimah Hossaini a pu réaliser avant de fuir Kaboul et le retour des Talibans. Saisissants, ces visages à la beauté farouche, expriment la détermination et l’espoir dans un pays plongé dans l’horreur.

L’autre thème du festival, récurrent celui-là, est le monde de demain. Cette année, parmi les 9 projets montrés, Stephan Gladieu présente sa série Homo Detritus, mettant en scène un collectif d’artistes congolais dénonçant la surproduction de déchets. Avec ses 22 expositions, le programme est dense et à de quoi satisfaire les amoureux de l’image, et attiser la curiosité des moins concernés par le sujet, venus à La Gacilly pour les cosmétiques et le spa Yves Rocher.

Bon à savoir

Le festival est entièrement gratuit et les expositions, toutes en plein air, peuvent se découvrir à n’importe quelle heure. Un dispositif de médiation très complet permet de choisir entre une visite guidée classique ou une visite plus ludique « jeu de rôle », à faire en famille ou entre amis. Pour les plus accros, deux soirées de conférences autour de la photo humaniste et du photojournalisme seront organisées pendant les Journées du Patrimoine, les 17 et 18 septembre, tandis qu’un stage de photographie est proposé le 24 septembre.

Les photographies s’affichent partout dans le bourg de La Gacilly

i

© Photo Jean-Michel Niron

La rétrospective consacrée à Abbas à découvrir dans la Prairie

i

© Photo Jean-Michel Niron

L’exposition « Trees », de Reporters sans frontières, dans un ancien garage

i

© Photo Jean-Michel Niron

Arrow

Festival Photo La Gacilly 2022

Du 1 juin 2022 au 30 septembre 2022

www.festivalphoto-lagacilly.com





Source link