9-1-1 Lone Star sur M6 : “les pompiers et les soignants sont les vrais super-héros de notre société” pour Rob Lowe – News Séries


Rob Lowe devient pompier pour “9-1-1 : Lone Star”, le spin-off de “9-1-1” qui se déroule au Texas et qui vient de démarrer sur M6. Le comédien se confie sur son expérience…

Fox

AlloCiné : Comment êtes-vous arrivé dans 9-1-1 : Lone Star

Rob Lowe : Ryan MurphyTim Minear et Brad Falchuk, les créateurs qui avaient travaillé ensemble sur American Horror Story, ont écrit ce personnage d’Owen en pensant tout particulièrement à moi. Cela faisait 20 ans que nous tentions de travailler ensemble avec Murphy ! C’était une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois car c’est touchant de savoir que l’on pense encore à vous après toutes ces années de carrière, mais ils ont construit ce personnage sur-mesure en le rendant, comme moi, un rien obsessif par rapport à sa chevelure, à la qualité de sa peau, etc. C’est de l’humour en réalité, du troisième degré et j’aime ça. C’est d’autant plus amusant que je possède ma propre ligne de produit de beauté : Cobalt. J’aime me moquer de moi-même. Cela permet de dédramatiser.

Cette série c’est aussi une affaire de famille puisque mon plus jeune fils, John Owen, est l’un des scénaristes de la série. Il avait déjà travaillé avec Murphy et c’est fantastique pour moi de pouvoir travailler dans ce confort familial.

Quels étaient les principaux challenges de ce rôle, outre le second degré ?

La difficulté majeure est de rester en forme physiquement ! C’est un rôle très exigeant sur ce point-là. A chaque fin de journée de tournage, je me sens totalement vidé. J’ai suivi un entrainement intensif avec les pompiers de Los Angeles afin d’acquérir la dextérité nécessaire pour mener à bien les interventions. Fort heureusement, j’ai également pas mal d’amis parmi les pompiers ainsi que les urgentistes. Tout le monde m’a donné des conseils précieux afin de rentrer encore plus en profondeur dans la peau d’Owen. En ce moment, on a tellement de films avec des super-héros que j’aime jouer dans cette série qui montre que ces héros du quotidien, les pompiers, les soignants, sont les vrais super-héros de notre société.

Vous souvenez-vous de moments particulièrement intenses pendant votre entraînement ?

Je me souviens d’avoir patrouillé un soir avec un ami, shérif de Los Angeles, et à un moment il m’a dit: “Ecoute, si ça commence à chauffer et que l’on nous tire dessus, il y a un flingue pour toi derrière ton siège, tu sais t’en servir ?!”. J’aime me retrouver au coeur de l’action. C’est vraiment important de comprendre ce que traversent psychologiquement ces personnes quand elles sont sur le terrain. Et ce n’est pas du cinéma !

Mais votre personnage dans la série n’a pas besoin d’arme…

Absolument, je m’entraine régulièrement et je posséde plusieurs armes, mais ce ne sont pas les aptitudes nécessaires pour mon rôle dans cette série. Il me faut plus savoir courir vite, monter à l’échelle, faire preuve d’humanité et de compassion aussi.

Le fait que la série se déroule au Texas et non en Californie, qu’est-ce que ça change concrètrement par rapport à la 9-1-1 ?

Je suis également l’un des producteurs de la série et nous nous sommes longuement posé la question de savoir où situer l’action. Nous avont opté pour Austin au Texas car c’est une ville multi-culturelle unique en son genre. De plus, c’est intéressant car même si le Texas est un état pro Trump, dit “Rouge”, il y a pas mal de gens qui sont contre sa politique, particulièrement à Austin. Cela rend la conversation politique plus
intéressante. A Austin vous passez d’une rue avec des cow-boy conduisant des camions avec leur flingue sur le siège arrière à un quartier hyper branché avec des types en costumes cravates sirorant leur café latte et qui conduisent une BMW décapotable. J’aime les mélanges de styles comme ceux d’Austin !

Mon personnage est quelqu’un d’assez libéral, il vient de New York, un état “Bleu”. Donc cela le force à se confronter à ses positions, évoluer sur certaines d’entre elles. Cette profondeur-là rend le show
beaucoup plus intense, à mon sens.

Le cast de la série est d’ailleurs particulièrement diversifié…

Oui, on est habitué à des séries où les mecs sont des caricatures, où les pompiers ont un profil propre, bien carré et blanc. Mais ce n’est pas possible dans une série produite par Ryan Murphy qui a un esprit si ouvert. Vous allez faire connaissance par exemple de Paul Strickland joué par Brian Michael Smith (vu dans The L Word), qui est un pompier transgenre. C’est une première et on en est très fiers. C’est le signe que nous vivons à une époque différente où, petit à petit, l’on accepte l’autre tel qu’il ou elle est vraiment. 9-1-1 témoigne de ça.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 6 = 15