72.832 nouveaux cas en 24 heures, 212 morts dans les hôpitaux français


LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Plus d’une contamination sur trois liée à Omicron à Paris, homologation d’urgence de l’OMS pour le vaccin de Novavax, Israël interdit les voyages vers les États-Unis … Le Figaro fait le point ce mardi 21 décembre sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

Plus de 72.800 nouveaux cas en France

L’épidémie continue sa progression en France, ce mardi, où 16.076 malades du Covid-19 sont actuellement hospitalisées, contre 15.918 la veille. 1661 personnes ont été admises depuis la veille. 3096 patients sont hospitalisés en soins intensifs, dont 357 admis depuis la veille. 212 personnes sont également mortes dans les hôpitaux lors des dernières 24 heures, portant le bilan à 94.913 morts à l’hôpital depuis le début de la pandémie en France. 72.832 nouveaux cas ont par ailleurs été détectés ce mardi, contre 15.075 la veille et 63.405 mardi dernier. Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 6,8%.

Sur le front des vaccinations, 20.556.498 personnes ont reçu une dose de rappel, dont 750.300 lors des dernières 24 heures. «La France atteint ainsi avec plusieurs jours d’avance l’objectif fixé par le ministre des Solidarités et de la Santé de 20 millions de rappels vaccinaux réalisés à Noël», précise la Direction générale de la Santé, dans un communiqué. 52.592.757 personnes ont, en outre, reçu au moins une injection (soit 78% de la population totale) et 51.515.312 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 76,4 % de la population totale), depuis le début de la campagne vaccinale en France.

20% des cas positifs relèvent désormais du variant Omicron en France

Environ 20% des cas positifs au Covid-19 relèvent désormais du variant très contagieux Omicron, qui représentait 10% des contaminations en fin de semaine, a annoncé mardi soir le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. «Au niveau national, l’estimation actualisée ce soir de la circulation du variant Omicron fait état de 20% des cas positifs qui relèveraient de (ce) variant. L’estimation qui avait été faite en fin de semaine faisait état d’une circulation de 10% dans notre pays», a déclaré Gabriel Attal, à l’issue d’une consultation des groupes parlementaires par Jean Castex.

«Cette hausse semble être tirée par une augmentation très forte des contaminations chez les jeunes, notamment les 20-40 ans», a-t-il précisé. Au vu des criblages réalisés, «plus d’une contamination sur trois (au Covid-19) semble liée au variant Omicron» à Paris, avait également indiqué Gabriel Attal plus tôt dans la journée. Le taux d’incidence du Covid-19 atteint «une nouvelle fois un record» en France, à 537 cas pour 100.000 habitants, a-t-il précisé.

» VOIR AUSSI – Variant Omicron: «On est très inquiets», confie l’infectiologue Odile Launay

Le passe sanitaire en entreprise ne figurera pas dans le projet de loi qui sera présenté la semaine prochaine

«Dans le texte initial, il n’y aura pas l’extension du passe vaccinal aux milieux professionnels et aux transports. Mais ça pourra venir dans le débat par voie d’amendement», a rapporté à l’AFP le chef de file des députés LR Damien Abad, à l’issue d’une consultation des groupes parlementaires par Jean Castex. Le passe sanitaire en entreprise ne figurera «manifestement pas dans le texte de loi, mais par voie d’amendement de leur majorité», selon le député UDI Jean-Christophe Lagarde.

Le projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal va finalement être présenté lundi 27 décembre prochain en Conseil des ministres exceptionnel, et non plus le 5 janvier comme cela était initialement prévu. Le Parlement sera «en situation d’examiner ce texte (…) entre Noël et le jour de l’an, (…) et nous visons désormais une adoption définitive (…) dès la première quinzaine du mois de janvier», a indiqué Gabriel Attal.

Quatrième dose de vaccin pour les plus de 60 ans et les soignants en Israël

Le premier ministre Naftali Bennett a déclaré mardi que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical auront droit à une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19, après consultation d’un groupe d’experts. «Les citoyens d’Israël ont été les premiers au monde à recevoir la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 et nous continuons d’être à l’avant-garde avec la quatrième dose», a-t-il dit dans un communiqué diffusé par ses services, appelant ceux qui remplissent ces critères à «aller se faire vacciner».

Le variant Omicron désormais dominant au Danemark, nouveau record de cas

L’Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI) «considère que l’Omicron est désormais le variant dominant et est en croissance» moins d’un mois après sa première détection dans le pays, a indiqué le ministre de la Santé, Magnus Heunicke, sur Twitter. «Nous observons une progression de l’épidémie, avec aujourd’hui des infections records», a-t-il constaté. Dans le pays scandinave de 5,8 millions d’habitants, 13.558 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures, du jamais vu. Plus de 500 de ces cas sont des réinfections, selon les autorités sanitaires.

» VOIR AUSSI – Covid-19: le Danemark ferme sa vie culturelle face à des cas records et au variant Omicron

Espagne: nombre record de 49.823 cas de Covid-19 en 24h

L’Espagne a enregistré mardi un nombre record de 49.823 cas de Covid-19 en 24 heures et le variant Omicron, plus contagieux, constitue désormais presque la moitié des nouveaux cas, d’après le ministère de la Santé. L’incidence a atteint 695 cas pour 100.000 habitants en 14 jours mardi, tandis qu’Omicron a représenté 47% des nouveaux cas entre les 6 et 12 décembre, dans l’un des pays les plus touchés par la première vague de la pandémie liée au coronavirus.

Allemagne: pas plus de dix invités vaccinés pour les fêtes du Nouvel An

Face à la menace du variant Omicron du Covid-19, l’Allemagne va limiter les contacts, même entre personnes vaccinées, à un maximum de dix invités pour les fêtes du Nouvel An, a annoncé mardi le chancelier allemand Olaf Scholz. «Il n’est plus temps de faire la fête et de passer des soirées conviviales en grand nombre», a souligné le dirigeant à l’issue d’une réunion avec les dirigeants des 16 Etats régionaux, assurant que «la cinquième vague menace déjà». Cette limitation vaudra à partir du 28 décembre pour toutes les réunions privées notamment. Pour les non vaccinés, la limite tombe à deux invités maximum.

» VOIR AUSSI – Covid-19: face au variant Omicron, l’Allemagne se prépare à «une cinquième vague massive»

Télétravail obligatoire au Portugal, les bars et discothèques fermés

Face à un variant «beaucoup plus transmissible», qui représente déjà presque la moitié des nouveaux cas détectés au Portugal, le télétravail deviendra obligatoire pendant deux semaines et les bars et discothèques seront fermés, a annoncé mardi le premier ministre, Antonio Costa. Des limites à la fréquentation des commerces seront rétablies et la présentation d’un test deviendra obligatoire pour assister à un spectacle ou à un évènement sportif, de même que pour aller au restaurant à la veille de Noël ou du jour de l’An.

La Suède élargit le passe vaccinal

En Suède, le télétravail doit être privilégié à partir du 23 décembre, les événements publics réunissant entre 20 et 500 personnes devront, eux, garantir au public des places assises et ceux réunissant un public plus nombreux devront exiger un passe vaccinal, a préconisé le gouvernement ce mardi. Les centres commerciaux, les bars et les restaurants ne pourront plus servir les clients debout et qui ne respectent pas au moins un mètre de distance.

» VOIR AUSSI – Covid-19: la Suède va instaurer un passe vaccinal pour la première fois

L’Écosse annule ses festivités du Nouvel An

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé mardi l’annulation, en raison de la propagation du variant Omicron, des traditionnelles festivités du Nouvel An, qui s’étalent sur trois jours en Écosse. En conséquence, «les larges célébrations de Hogmanay (les fêtes du Nouvel an, ndlr), y compris celles prévues ici dans notre capitale (Édimbourg, ndlr), ne pourront pas avoir lieu», a-t-elle indiqué aux députés du parlement local.

Sports à huis clos en Allemagne et au pays de Galles, jauges réduites en Ecosse

Les évènements sportifs se dérouleront à huis clos au pays de Galles et devant des audiences très restreintes en Écosse, à partir du 26 décembre, pour freiner la flambée des cas de Covid-19, ont annoncé mardi leurs gouvernements. 500 spectateurs seulement pourront assister aux évènements en extérieur en Ecosse et 200 personnes assises ou 100 personnes pour ceux en intérieur.

En Allemagne, le chancelier allemand Olaf Scholz a annoncé que tous les évènements sportifs se dérouleraient à huis clos au plus tard à partir du 28 décembre. La mesure devrait selon toute logique également concerner la reprise de la Bundesliga à partir du 7 janvier.

Omicron: pas de raison de «paniquer», «nous sommes prêts», assure Biden

«Nous devons tous nous préoccuper d’Omicron» mais «nous ne devons pas paniquer», a déclaré mardi le président américain, ajoutant: «Nous ne sommes plus en mars 2020. Nous sommes prêts.» Il a ainsi cité «trois grandes différences» avec le début de la pandémie dont tout d’abord les vaccins, mais aussi l’abondance d’équipements de protection personnelle pour les soignants devant faire face à l’afflux de non-vaccinés dans les hôpitaux, ou encore le savoir accumulé sur ce virus. Joe Biden a cependant tenu à mettre en garde ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés, déclarant qu’ils avaient «de bonnes raisons d’être inquiets» et qu’il était de leur «devoir patriotique» de se faire vacciner. Le variant Omicron a représenté 73,2% des nouvelles contaminations au Covid-19 la semaine écoulée aux Etats-Unis.

» VOIR AUSSI – Covid-19: Joe Biden n’envisage pas de «confiner» les États-Unis

Homologation d’urgence de l’OMS pour le vaccin de Novavax

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a homologué mardi en urgence le vaccin de la firme américaine Novavax contre le coronavirus, à la technologie plus classique et différente des vaccins déjà largement utilisés dans l’Union européenne. L’Agence européenne des médicaments (EMA) avait déjà autorisé lundi la commercialisation de ce vaccin, appelé Nuvaxovid. Dans un communiqué, l’OMS a indiqué qu’il s’agit du 10e vaccin anti-Covid homologué en urgence. L’OMS précise que le Covovax, qu’elle a homologué en urgence le 17 décembre, est dérivé du Nuvaxovid. Les deux vaccins «sont fabriqués à l’aide des mêmes technologies». «Ils nécessitent deux doses et sont stables à des températures réfrigérées d’entre 2 et 8°C», indique-t-elle.

L’EMA ne sait pas encore si les vaccins sont adaptés à Omicron

«Permettez-moi d’insister sur le fait qu’il n’y a pas encore de réponse à la question de savoir si nous aurons besoin d’un vaccin adapté, avec une composition différente, pour lutter contre ce variant ou tout autre», a déclaré mardi la directrice de l’Agence européenne des médicaments (EMA), Emer Cooke lors d’une conférence de presse.

«Nous avons besoin d’avoir plus de données quant à l’impact du variant sur l’efficacité des vaccins approuvés, et de rassembler des preuves supplémentaires» de l’action des vaccins actuels, pour prévenir les formes graves ou plus légères de la maladie ainsi que les hospitalisations et les décès, a-t-elle ajouté. Emer Cooke a cependant souligné qu’avec cinq vaccins et six médicaments contre le Covid-19, «nous sommes dans une position beaucoup plus solide que l’année dernière».

» VOIR AUSSI – Il n’y «a pas encore de réponse» sur la nécessité d’avoir un vaccin adapté au variant Omicron, selon l’EMA

Report de l’obligation vaccinale en Nouvelle-Calédonie

Le congrès de Nouvelle-Calédonie a reporté au 28 février 2022 l’obligation de se vacciner contre le Covid-19, sous peine de sanctions, pour les professionnels de secteurs dits sensibles (santé, transports, etc.) et les personnes à risque. La mesure avait été différée une première fois du 31 octobre au 31 décembre pour l’archipel français de l’océan Pacifique, mais le régime de sanction en cas de non vaccination pose toujours problème.

Moderna veut mettre au point un vaccin spécifique contre Omicron «sous quelques mois»

Invité sur le plateau de RTL ce mardi, le vice-président de Moderna Dan Stoner a annoncé que «les études cliniques seront lancées en début d’année prochaine» pour développer une nouvelle version du vaccin contre le Covid-19 ciblant spécialement le variant Omicron. Le laboratoire a en effet décidé d’avancer cette phase d’essais cliniques face à la propagation du variant qualifié de «dangereux, qui pose des inquiétudes» par Dan Stoner. La mise au point définitive de cette dose spécifique de vaccin devrait en revanche prendre plus de temps. «Il faudra quelques mois avant d’avoir mis sur pied ce vaccin», a expliqué le dirigeant du laboratoire.

Israël interdit les voyages vers les Etats-Unis

Israël a ajouté les États-Unis et plusieurs autres pays à sa liste rouge des pays vers lesquels il est interdit de voyager, afin de lutter contre la propagation du variant Omicron. Parmi les pays ajoutés à la liste figurent aussi notamment le Canada, l’Allemagne et la Belgique.

» VOIR AUSSI – Covid-19: Israël étend sa vaccination aux enfants de 5 à 11 ans

Une villes entière testée en Chine

La grande ville chinoise de Xi’an (nord), connue pour son armée enterrée en terre cuite, a commencé mardi à dépister l’ensemble de ses 13 millions d’habitants après la détection d’une quarantaine de cas de Covid-19. Le pays a pratiquement éradiqué l’épidémie sur son sol depuis le printemps 2020 mais continue de faire régulièrement face à de petits foyers sporadiques, généralement contenus en l’espace de quelques semaines par le dépistage et des mesures de restriction strictes.

» VOIR AUSSI – La Chine reconnaît que le variant Omicron va entraîner des «défis» supplémentaires pour les Jeux Olympiques

Roumanie: des manifestants anti-passe sanitaire tentent d’envahir le Parlement

Des manifestants contre un projet de passe sanitaire au travail ont tenté d’envahir le Parlement roumain mardi avant d’être repoussés par la police, dans un pays qui affiche un des taux de vaccination parmi les plus faibles de l’UE. Environ 2000 personnes s’étaient rassemblées à Bucarest pour dénoncer les débats actuels sur ce certificat. Quelque 200 d’entre eux ont tenté de forcer les portes du parlement, a constaté un journaliste de l’AFP. D’autres ont escaladé de hautes palissades à l’extérieur. Le gouvernement veut rendre obligatoire un passe pour les fonctionnaires et les salariés, prouvant qu’ils sont vaccinés, guéris ou testés négatifs contre le Covid-19 pour pouvoir se rendre sur leur lieu de travail.

Les absences pour Covid contaminent toute l’économie britannique

Des trains aux pubs en passant par les spectacles ou les pompiers… Tous les secteurs d’activité sont touchés par les pénuries d’employés malades du coronavirus et en quarantaine, ruinant pour beaucoup la saison cruciale des fêtes. «La pandémie se traduit malheureusement par des manques d’employés, nous faisons ce que nous pouvons pour maintenir nos horaires normaux mais il pourrait y avoir des annulations de dernière minute», avertit ainsi la compagnie ferroviaire régionale Avanti West Coast sur Twitter.

Le château d’Edimbourg ou le célèbre Musée d’Histoire Naturelle à Londres ont dû fermer leurs portes plusieurs jours en pleines vacances de Noël également pour cause de personnel malade. L’hôtellerie-restauration n’est pas épargnée, et les annonces de fermetures se multiplient sur les réseaux sociaux. Le Royaume-Uni a enregistré lundi plus de 90.000 nouveaux cas de Covid, un record depuis le début de la pandémie.

» VOIR AUSSI – «Cela rend tout le monde assez déprimé»: face au variant Omicron, les Britanniques craignent de nouvelles restrictions

Plus de 5,35 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5,35 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT. En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis avec 807.952 décès, le Brésil (617.873), l’Inde (478.007) et la Russie (299.249). Rapporté à la population, les pays où l’épidémie a fait le plus de ravages sont le Pérou, la Bulgarie, la Bosnie et la Hongrie. La région Europe est celle qui enregistre actuellement le plus de morts, suivie de la zone USA/Canada.



Source link