7 expos gratuites qui nous enchantent en juin


1. Dix années dédiées à la sculpture

C’est une institution bien connue du Vaucluse, où elle est implantée dans la charmante ville de L’Isle-sur-la-Sorgue : la Villa Datris célèbre depuis dix ans la sculpture, et s’offre cet été une exposition anniversaire d’envergure. Au menu ? 125 artistes, aussi variés que le co-fondateur de Supports/Surfaces Claude Viallat, l’architecte Odile Decq, le cinétique Julio Le Parc ou l’infiniment délicate Marinette Cueco, dont le travail à partir de plantes séchées vaut à lui seul le voyage. Ceux qui ne connaissent pas l’endroit seront heureux d’y trouver un très joli jardin, où le parcours s’étend sous le soleil.

Marinette Cueco, Tondo

Marinette Cueco, Tondo, 1992

i

Entrelacs, fibres végétales • 135 cm • Collection Fondation Villa Detris • © Geneviève Claisse, ADAGP, Paris-2021 / Photo Tim Perceval

Du 22 juin 2021 au 1 novembre 2021

fondationvilladatris.fr

2. « One Damien Hirst a day keeps the doctor away »

Les étagères de Damien Hirst (né en 1965) font partie des œuvres iconiques de sa carrière, avec les animaux plongés dans le formol et les crânes couverts de diamants ou de mouches. Alors que débutera le 6 juillet l’exposition de ses peintures de cerisiers en fleurs à la fondation Cartier, la galerie Gagosian se transforme en pharmacie avec ses Pill Cabinets emplis de médicaments. On y (re)découvre le charme méconnu des pilules de toutes les couleurs, dont l’abondance est à la hauteur de l’époque et de son angoisse pandémique.

Damien Hirst, When The Heart Speaks

Damien Hirst, When The Heart Speaks, 2005

i

Verre, acier inoxydable, acier, aluminium, nickel, bismuth et résine coulée, plâtre coloré, et pilules peintes par transferts à sec • 132 × 198 × 10 cm • © Damien Hirst and Science Ltd. Tous droits réservés, DACS 2021. Photo: Prudence Cuming Associates

Arrow

Damien Hirst. Cathedrals Built on Sand

Du 8 juin 2021 au 22 septembre 2021

gagosian.com

3. Olivier Masmonteil fait son tour du monde

Dynamique, volontiers médiatique, Olivier Masmonteil (né en 1973) a multiplié les coups d’éclat au fil des confinements, défendant les plasticiens en inventant des initiatives amusantes (vidéos, boxes d’artistes, prêts d’œuvres d’art). Maintenant que la vie reprend, courrons voir, à la Maison des arts de Châtillon, le joli accrochage de ses peintures, qui abordent différentes techniques – superposition de motifs, références à l’histoire de l’art, éléments abstraits… Dans la dernière salle, des dizaines de paysages réalisés tout autour du monde – l’artiste avait pré-vendu ses petites toiles à ses collectionneurs pour financer son grand voyage. De quoi, vraiment, célébrer le (presque) retour à la normale !

Olivier Masmonteil, Sans Titre #7 de la série « Les demoiselles retrouvées »

Olivier Masmonteil, Sans Titre #7 de la série « Les demoiselles retrouvées »

i

Huile sur toile • 27 X 22 cm • Photo © Hugo Miserey

Arrow

Olivier Masmonteil. La peinture dévoilée

Du 19 mai 2021 au 27 juin 2021

www.maisondesarts-chatillon.fr

4. Le dessin de presse en éclats de rire

Déjà, une bonne nouvelle : les dix musées de la ville de Strasbourg ont décidé, pour célébrer leur réouverture, d’ouvrir gratuitement leurs portes jusqu’au 30 juin (les billets sont à réserver en ligne). Côté expos, vous avez le choix : Goethe au Palais Rohan, la création contemporaine de l’Est au MAMCS… Ou le dessin de presse satirique en France, de 1960 à 2003, au musée Tomi Ungerer. 140 feuilles sont ici réunies, dessins originaux et documents, pour illustrer l’usage si particulier du dessin dans Hara-Kiri, L’Imbécile de Paris… Où la plume frappe aussi fort que le poing – mais toujours en riant.

Hara-Kiri n°1

Hara-Kiri n°1, Septembre 1960

i

Collection Michel Dixmier • Photo © Musées de la Ville de Strasbourg

Arrow

Le dessin de presse satirique en France, de 1960 à 2003

Du 19 mars 2021 au 4 juillet 2021

www.musees.strasbourg.eu

5. L’école Kourtrajmé fait vibrer le 104

Après avoir attiré une foule inattendue au Palais de Tokyo en septembre dernier, l’école Kourtrajmé (dont nous avions suivi la rentrée en janvier 2020) remet le couvert au Centquatre. Les jeunes étudiants de la section Art et Image dirigée par JR présentent peintures, photographies et installations riches d’un regard libre sur le corps. Tour à tour sensuel, armé de prothèse, dansant ou alangui, celui-ci exprime ici sa résistance à toute forme de diktat. On ne peut plus actuel !

Du 22 mai 2021 au 6 juin 2021

www.104.fr

6. À quoi ressemble la céramique contemporaine ?

Elle a fait son grand retour depuis une vingtaine d’années, se faufilant entre la folie pour l’art numérique et le revival de la peinture : la céramique a plus que jamais le vent en poupe, et ses expressions sont aussi variées que réjouissantes. Preuve en est à la galerie Italienne avec ce panorama éclectique et international, qui va des sculptures organiques de Johan Creten au mobilier fantaisiste d’Alice Gavalet, en passant par les folies inventives de Sylvie Auvray et les formes épurées de Luigi Mainolfi. Jouissif !

Bernardet Jean Baptiste, Untitled (Sign)

Bernardet Jean Baptiste, Untitled (Sign), 2021

i

Pierre de lave émaillée • Photo © Gregory Copitet

Du 9 juin 2021 au 17 juillet 2021

galerieitalienne.com

7. Un hôtel particulier investi par une galerie

Implantée à Bruxelles et à New York, la galerie Clearing fait fort en s’installant, le temps de quelques semaines, dans un hôtel particulier de la rue de l’Université. L’endroit est immense, boisé, décrépi, ancien… Bref, ahurissant de charme. Il accueille une trentaine d’artistes contemporains, dont des peintures simplissimes de Loïc Raguénès, des sculptures sur bois de Daniel Dewar & Gregory Gicquel, ou encore l’excellente Meriem Bennani et ses vidéos animées d’animaux qui parlent exactement comme nous. À voir !

« The Water Drop » de Jean-Marie Appriou dans l’exposition « Grand Ménage » dans l’espace éphémère de la galerie CLEARING

« The Water Drop » de Jean-Marie Appriou dans l’exposition « Grand Ménage » dans l’espace éphémère de la galerie CLEARING

i

Photo © Eden Krsmanovic / Courtesy of the artist and CLEARING New York, Brussels

Du 20 juin 2021 au 20 juin 2021



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 73 = 79