Xavi entraîneur du FC Barcelone, c’est officiel


L’ancien milieu de terrain espagnol est de retour, en tant que successeur de Ronald Koeman sur le banc, au sein du club où il a passé 24 ans comme joueur.

C’était attendu, c’est officiel. Six ans après l’avoir quitté, Xavi Hernandez est de retour au FC Barcelone. À 41 ans, celui qui a terminé sa carrière de joueur et débuté son parcours d’entraîneur au Qatar, avec Al-Sadd, s’est entendu pour un bail de deux ans et demi avec le géant catalan, modeste neuvième au classement de la Liga avant la 13e journée et un déplacement à Vigo, face au Celta. Xavi va ainsi réaliser ce qu’il avait précédemment qualifié de «rêve».

La nouvelle, tombée (très) tard vendredi soir, n’a évidemment surpris personne. D’autant qu’Al-Sadd avait acté le départ de l’ancien champion du monde et double champion d’Europe plus tôt dans la journée. «Xavi nous a informés il y a quelques jours de son désir d’aller à Barcelone eu égard à la période difficile que traverse le club de sa ville, nous comprenons et nous avons décidé de ne pas nous mettre en travers de son chemin», a expliqué le club qatari, «une coopération avec Barcelone à l’avenir» et le règlement d’une clause libératoire.

«Il est l’heure de revenir chez toi. Sois le bienvenu Xavi !», lance le Barça, sur les réseaux sociaux. Xavi, c’est en effet un enfant du club, arrivé à 11 ans et parti à 35 après avoir disputé 767 matches, inscrit 88 buts et soulevé des montagnes de trophées, dont quatre Ligues des champions, huit titres de champion d’Espagne et trois Coupes du Roi. «Véritable cerveau de l’équipe», Xavi a laissé une trace indélébile dans le cœur des Socios. «Il retrouve son Club de cœur et ses anciens coéquipiers, dont Sergio Busquets, Gerard Piqué, Sergi Roberto et Jordi Alba, ainsi que Ter Stegen», souligne le FC Barcelone.

Opération redressement

Lionel Messi, lui, n’est évidemment plus là. La «Pulga» a rallié le Paris Saint-Germain à l’issue de la saison écoulée. C’est donc sans la superstar argentine que Xavi entamera son opération redressement, lui qui succède à Ronald Koeman, limogé la semaine passée, et devient le huitième entraîneur depuis Pep Guardiola (2008-12). Et Dieu sait que les chantiers qui l’attendent sont conséquents

Jusqu’ici, le coach de la réserve, Sergi Barjuan, assurait l’intérim. Mais le président Laporta ne cachait guère ses intentions ces derniers jours, alors que la rumeur enflait. «J’ai toujours dit que Xavi finirait un jour par être entraîneur du Barça. Mieux : j’aimerais qu’il soit l’entraîneur du Barça sous ma présidence. Ce que je ne sais pas, c’est quand», a-t-il dit en conférence de presse. Le suspense est levé.



Source link